Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

NEMO BLUES BAND à LEMBRAS (24) pdf print E-mail
Ecrit par Patrick "Sib" Sibilli  
lundi, 14 janvier 2019
 

NEMO BLUES BLUES BAND
LEMBARZIQUE CAFE - LEMBRAS (24)
Le samedi 12 janvier 2019

https://www.facebook.com/NemoBluesBand/

C’est au Lembarzique Café de Lembras, en Périgord Pourpre, haut lieu de la musique vivante depuis plus de 15 ans, que le Nemo Blues Band avait choisi de faire sa rentrée musicale 2019. Un « Lembar », comme on l’appelle ici, plein à craquer, difficile de se frayer un chemin jusqu’à la scène au milieu d’un public d’amateurs des « twelve bars » déjà installé bien avant le début de cette soirée pour être certain d’être bien placé … Bien ancré sur la scène Blues Périgourdine depuis début 2011, le Nemo Blues Band trouve son public partout où il passe … Et pour les curieux s’interrogeant sur le nom de cette formation, qui comme moi ont pensé immédiatement au roman de Jules Verne, il est urgent de rétablir la vérité sur l’origine de ce nom finement choisi … « Nemo » en latin signifiant « personne », ce nom a été choisi par Chris, fondateur de la formation, afin d’expliciter qu’il ne s’agissait pas d’un groupe accompagnant un leader mais bien d’une communauté de musiciens animés par le même amour du Blues et de la rencontre avec le public.

Mais passons plutôt aux présentations … A tout seigneur tout honneur, Chris (guitare et chant), à l’origine du groupe et passionné de la musique bleue depuis toujours, Steph (guitare et chœurs) qui, en toute discrétion mais avec une efficacité redoutable, complète le jeu plus incisif de Chris, Christian (basse) qui a rejoint le groupe plus récemment et qui apporte une assise régulière et confortable au groupe, et enfin Laurent (batterie), Christian et Laurent semblant s’être trouvés pour garantir au groupe une structure rythmique implacable …

La soirée démarre en trombe en compagnie de Magic Slim sur un titre qui résume bien le concept, « I’m a bluesman », un signe peut être … ? Puis c’est un festival de Freddie King, BB King, Muddy Waters et autres Bo Diddley, avec une incursion remarquée sur un « Motorcycle Mama » de Neil Young endiablé. Les morceaux finement enchainés entrainent le public enthousiaste jusqu’à la fin de ce premier set qui se conclut par un superbe « Have you ever loved a woman » de Freddie King …  Il est temps pour le Nemo Blues Band de faire une petite pause pour un bain de foule qui va lui permettre de constater que le public est réellement acquis !

La deuxième partie de soirée débute à un train d’enfer par un « That’s allright mama » du King de Memphis, et se poursuit par un florilège de standards dont l’interprétation sort quelques fois des sentiers battus, et bon sang que ça fait du bien ! Sonny Boy Williamson, Robert Johnson et John Lee Hooker ne sont pas en reste, et ce second set démontre que le Nemo en a encore « sous la pédale ».En milieu de set, une invité surprise rejoint les quatre sur scène pour un « Rambling on my mind » lent et chaloupé … Nelly, qui se trouve être l’épouse de Chris, démontre si cela était encore besoin, que le Blues peut être féminin, et également se pratiquer en famille ! L’heure avance, et on en aurait bien repris un peu lorsque la fin de soirée se conclut sur un Stevie Ray Vaughan qui a mis tout le monde d’accord…

En conclusion de cette superbe soirée, on a pu constater que si le son de cette formation est extrêmement riche d’influences multiples qui vont d’Eric Clapton à ZZ Top en passant par les pères de la musique bleue et avec des détours aussi surprenants qu’intéressant vers Lynyrd Skynyrd ou encore les Allmann Brother, il possède surtout sa propre personnalité… Une voix puissante et présente particulièrement bien servie par des guitares à la fois fines et incisives qui se répondent intelligemment, le tout supporté par une assise rythmique impeccable. What else … ? Du Blues, du Rock et quelques compositions personnelles aux accents Blues bien prononcés, voilà en résumé ce que le Nemo Blues Band nous a envoyé en travers des oreilles ce soir là, et je vous assure que les amateurs ne s’y sont pas trompés … On attend maintenant avec impatience le « Live » de cette soirée, l’enregistrement multipiste offert aux artistes par Mat’ au son et aux lumières étant la marque de fabrique de ce lieu mythique qu’il faut absolument découvrir ! Mais on attend surtout que le Nemo Blues Band nous revienne avec ses propres compos en cours qui seront sans nul doute frappées du sceau de la musique du Diable … Alors on va faire un tour sur le FaceBook du groupe, on like la page, et après on peut reprendre une activité normale !! Repos !

Patrick "Sib" Sibilli – janvier 2019