Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow CESARE DELL’ANNA E GIRODIBANDA

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

CESARE DELL’ANNA E GIRODIBANDA pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
dimanche, 06 janvier 2019
 

Guerra
(11/8 Records – 2018)  
Durée 66’40 – 18 Titres

http://www.cesaredellanna.it/girodibanda/
 
Né dans l’esprit ingénieux de Cesare Dell’Anna, GirodiBanda est un collectif qui mélange la musique classique et les sons de la vie, les sons de la rue, pour en faire une création unique en son genre, à la fois riche et populaire, spontanée et élaborée. Mélange de sonorités donc, mais aussi mélange d’influences puisque des Balkans jusqu’à la Méditerranée, tout se retrouve englobé dans un formidable mouvement populaire ! Dix ans d’activité et un album live, il n’en fallait pas plus pour que GirodiBanda revienne avec un nouvel album, « Guerra », un ouvrage qui compile diverses marches symphoniques italiennes mais aussi françaises pour mieux donner la parole aux Madones et les inviter à prêcher en faveur de la paix, de la fin de la violence et de la liberté sous toutes ses formes. On y découvre des chants traditionnels, des adaptations de pièces classiques mais aussi des compositions pleines d’engagement comme « Trump@ Cavallo Di Ritorno Palestinese », un titre dédié aux femmes, aux enfants et aux civils palestiniens qui souffrent à cause des décisions des puissants, à l’image de celle qui a conduit le président américain à transférer son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem. Naturellement venue de la Cassarmonica, ces kiosques à musique incontournables du Sud de l’Italie, la musique de cet ouvrage pour le moins singulier nous fait voyager jusqu’en Afrique au travers des mélodies proposées par un groupe originaire des Pouilles et du groupe Opa Cupa, spécialiste de la fusion des rythmes traditionnels et des influences balkaniques, le tout agrémenté de quelques-unes des plus belles voix du Salento. Surprenant au premier abord, « Guerra » livre petit à petit ses véritables qualités, petites et grandes, et c’est touché par la cause qui tend à recueillir des fonds pour aider les Palestiniens que l’auditeur se prêtera finalement au jeu d’un ensemble qui interpelle sur album mais qui doit, on serait prêt à parier là-dessus, devenir totalement irrésistible en live, lorsqu’il est confronté à la ferveur populaire. A découvrir par simple curiosité ou par véritable vocation …