Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow KERLAVEO

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

KERLAVEO pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 25 décembre 2018
 

Kerlavéo
(Hirustica – L’Autre Distribution – 2018)  
Durée 55’53 – 10 Titres

https://www.hirustica.fr
https://www.facebook.com/kerlaveo/

C’est d’une complicité musicale et humaine qu’est né ce nouveau projet conduit par le flûtiste Jean-Luc Thomas, nous étions alors en 2014 et les musiciens expérimentaient déjà de nouveaux sons, de nouvelles couleurs, à chacun de leurs concerts. Entre la Bretagne et le Brésil, Kerlavéo s’efforce de réunir autour de son initiateur Carlinhos Antunes aux guitares, cuatro, ronroco et n’goni, Gabriel Levy à l’accordéon et au piano, Vitor Lopes à la guitare et à l’harmonica, Rui Barossi à la contrebasse, Toninho Carrasqueira à la flûte traversière et Pedro Ito aux percussions et à la batterie, chacun apportant à sa manière des accents qui se veulent tour à tour celtes, vénézuéliens, bulgares ou même orientaux. Instrumental et séduisant, l’album éponyme de Kerlavéo va naturellement tirer parti de deux flûtes traversières complémentaire, l’instrument en bois utilisé par Jean-Luc Thomas apportant une chaleur toute particulière aux compositions, et c’est dans une recherche harmonique permanente et totale que le collectif de musiciens va inventer un nouveau langage qui se veut intemporel et universel, une nouvelle manière de s’exprimer non pas avec des mots mais avec des notes pour créer diverses émotions que l’on ressentira naturellement à l’écoute de titres comme « Espero », « O Sorriso De Yorick », « Carrossel » ou encore « Garoto Em Caracas », des titres qui jouent avec autant de talent autour des notes qu’autour des altérations. Officiellement distribué dans tous les bacs à partir du 1er février 2019, « Kerlavéo » peut d’ores et déjà être obtenu directement auprès du label Hirustica ! Les mélomanes auraient tort de s’en priver …