Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow DIANE DURRETT & SOUL SUGA

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

DIANE DURRETT & SOUL SUGA pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
samedi, 15 décembre 2018
 

Live
(Blooming Tunes Music – Blind Raccoon – 2018)  
Durée 72’09 – 25 Titres

http://www.dianedurrett.com

Artiste à la voix chaude et pleine de sensibilité, Diane Durrett a grandi à Atlanta et s’est gorgée de l’énergie de la scène blues et soul locale pour finalement devenir elle-même chanteuse et guitariste mais aussi producteur et ingénieur du son, autant de cordes à un arc qu’elle utilise à bon escient aujourd’hui. Après avoir chanté avec Sting, Gregg Allman et Chuck Leavell, assuré les premières parties de Koko Taylor, Tina Turner ou encore Derek Trucks et proposé nombre d’albums à ses fans, c’est un nouvel effort live qu’elle dévoile cette année en compagnie de Markham White aux guitares, Yoel B’mai Yehuda aux claviers, Gregg Shapiro à la basse et Melissa Junebug à la batterie mais aussi Kerren Berz au violon, Wes Funderburke au trombone et Adam McKnight et Deborah Reese aux chœurs. En une grosse heure d’un soul blues bien balancé, Diane Durrett & Soul Suga vont nous entrainer dans un show plein de sensibilité durant lequel la chanteuse n’hésite pas à raconter quelques anecdotes personnelles mais où elle dévoile également des trésors empreints d’une part importante de musicalité, des titres comme « Bright Side », « It Is What It Is », « Somebodys Angel », « In Between Times », « Don’t That Bring You Back » ou « Woohoo » mais aussi une superbe et vibrante relecture de « Summertime » qui ne passe pas inaperçue, même au milieu de toutes ces belles choses. On se laissera donc guider par une musicienne généreuse et charmeuse tout au long d’un ouvrage qui fait la part belle au chant bien entendu, mais aussi à toute une foule de petits détails et arrangements pleins d’une subtilité à laquelle essayer de résister est peine perdue. Du cœur et de l’âme, de la technique et du talent, une grosse dose de feeling par-dessus et voilà un « Live » qui n’a pas fini de faire parler de lui !