Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow IN LAYMAN TERMS

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

IN LAYMAN TERMS pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
vendredi, 07 décembre 2018
 

Strong roots
(Endless Blues Records – Frank Roszak Promotions – 2018)  
Durée 38’54 – 8 Titres

http://www.3inlaymanterms.com          
 
Multi-instrumentistes avérés, Logan et Cole Layman ont grandi en jouant de la musique ensemble, mais c’est la rencontre avec le trompettiste et percussionniste Hamed Barbarji et la naissance d’une véritable amitié qui les poussera à faire un groupe tous les trois en 2015, puis à quatre deux ans plus tard quand le batteur Nick Davidson les rejoindra. Remarqué avec « Tangled », un premier album sorti en 2016, In Layman Terms a cette fois ci affiné son style pour nous projeter dans un univers teinté des couleurs mais aussi des saveurs de New Orleans, nous proposant une musique délicieusement cuivrée dans laquelle le blues, le jazz, le swing et la soul se percutent plus souvent qu’à leur tour. Huit titres dont sept originaux en une quarantaine de minutes, une relecture intéressante du classique « Fever » que tout le monde ou presque a déjà revisité, la messe est dite, il y a de quoi se faire plaisir avec ces « Strong Roots ». Festive ou plus intimiste, la rondelle va ainsi nous entrainer dans un mouvement d’une rare convivialité et de la voix chaude et racée de la belle Logan jusqu’aux guitares bien rugueuses de son frère Cole, on se régalera de bout en bout avec des bons gros blues venus de derrière les amplis, des brûlots incendiaires comme « I’m Somebody » ou « Make Me Yours », mais aussi des blues plus classiques sacrément bien envoyés comme « Ain’t Gonna Fake It No More », « Heartbroken » ou « Way Too Far » qui n’en finissent plus de nous donner envie de découvrir le groupe en live tant sa musicalité semble faite sur mesure pour les planches, celles des clubs bien entendu, mais aussi celles des grands festivals puisque In Layman Terms se montre capable de proposer une musique capable de fédérer les foules autour de son énergie. Voilà un groupe qui n’a pas fini de faire parler de lui !