Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

NEW BLUES GENERATION à CLEON (76) pdf print E-mail
Ecrit par Evelyne Balliner  
mercredi, 28 novembre 2018
 

ERIC GALES - NEW BLUES GENERATION
LA TRAVERSE – CLEON (76)
Le 18 novembre 2018


http://www.latraverse.org
https://www.ericgalesband.com/
https://www.facebook.com/TheJamiahRogersBand/
https://www.annikachambers.com/

Après le concert exceptionnel de juillet, c'est une nouvelle retrouvaille avec Eric Gales. Guitariste hors pair, il est reconnu par des grands comme Joe Bonamassa, Carlos Santana. En pleine forme, il arrive sur scène et d'emblée prend sa guitare.

C'est toujours un plaisir que de l'entendre jouer, il est  à fond dans sa musique. Mais quelque chose ne va pas en cette fin d'après-midi. Il jauge la salle qui est moyennement remplie et très vite va solliciter le public, surtout celui qui reste assis paisiblement dans les gradins. Il fera cet exercice plusieurs fois avant d'obtenir vraiment un résultat.

Dommage … Il manquait juste un petit quelque chose qui le ferait décoller et inversement le public ne profite pas de tout ce qu’Eric Gales peut donner lorsque le public lui envoie de bonnes vibrations.

Musique traditionnelle des esclaves des plantations, le blues vit et vit même bien. Ce soir, c'est le retour du blues à Cléon, le blues de Chicago porté par la toute nouvelle génération de musiciens. La New Blues Generation ! Annika Chambers, jeune chanteuse, interprète et compositeur, a un profil particulier. Bien sûr, elle a chanté du gospel à l'église le dimanche, mais surtout, elle a séduit la hiérarchie militaire de son pays jusqu'à interpréter l'hymne américain pendant les campagnes de guerre de ces dernières années. A la fin de Ses engagements avec l'armée, elle a continué.

Une voix puissante, de la bonne musique mélangeant le blues et soul la font monter dans les palmarès de blues. Sorti en 2014, son premier album « Making My Mark » a immédiatement propulsé Annika sur le devant de la scène avec une nomination aux Blues Music Awards de Memphis dans la catégorie « meilleure révélation ».

Pour cette tournée devenue incontournable, elle  accompagne  le jeune guitariste Jamiah Rogers et son groupe. Jeune mais pas novice. Il a enregistré son premier album à l'âge de 7 ans. Il en est au troisième. Ce dernier se nomme  « Blues Superman ». Buddy Guy, qui l’a pris sous son aile, l'aide à grandir encore. C'est lui qui va ouvrir la soirée avant l'entrée de la diva. Les titres vont s'enchaîner très vite jusqu'à l'arrivée d'Annika Chambers. La jeune chanteuse en impose, ce qui ne va pas laisser indifférent ces messieurs du public. Moulée dans une robe bleue, elle n'a pas froid aux yeux. Magnifique voix, puissante, elle interprète des morceaux comme « I 'm A Woman ». Ils arriveront tout de même à laisser une petite place à l'excellent Michael Hensley au clavier.

Il est tard, la scène est déserte maintenant, mais le public en veut encore. C'est Annika qui revient, encourageant le public à scander encore plus. C'est le blues qui gagne, ils sont tous là encore un peu. Nous les retrouverons vite dans le hall.

Evelyne Balliner – novembre 2018