Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow GRETA VAN FLEET à L'ELYSEE MONTMARTRE (75)

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

GRETA VAN FLEET à L'ELYSEE MONTMARTRE (75) pdf print E-mail
Ecrit par Yann Charles  
mercredi, 07 novembre 2018
 

GOODBYE JUNE – GRETA VAN FLEET
L’ELYSEE MONTMARTRE – PARIS (75)
Le 26 octobre 2018

http://www.goodbyejune.com/
http://www.gretavanfleet.com/

Retrouvez toutes les photos de Yann Charles sur https://www.flickr.com/photos/isayann/albums

Remerciements : Olivier (Replica Promotion), L'Elysée Montmartre.

Ce que l'on peut dire de Greta Van Fleet, le groupe de rock des frères Kiszka, c'est qu'il ne laisse personne indifférent. Que l'on aime ou non. Il faut dire qu'avec leur rock old school très (trop?) formaté Led Zep, les jeunes gens ont autant de fans que de détracteurs. Mais quoi qu'on dise d'eux, ils remplissent les salles, comme c'est le cas ce soir à L'Elysée Montmartre à Paris. Et comme ce sera sûrement le cas également au mois de mars prochain, mais au Zénith cette fois ci. Mais avant de revenir sur leur show de ce soir, c'est avec Goodbye June que la soirée débutera.

J'avoue que ce groupe m'était complètement inconnu jusqu'alors. Et j'espère très sincèrement que nous pourrons les retrouver très vite sur scène en France tant ils ont assuré un show d'une excellente qualité. Qualité du chanteur Landon Milbourn, à la voix puissante, rocailleuse à souhait, mais aussi des musiciens qui l'accompagnent, comme le remarquable guitariste Tyler Baker qui a fait le show. Les Nashvillois ont su apporter une touche bien personnelle à leurs compos, qui oscillent entre rock old school et psyché. Un très bel accueil mérité par les spectateurs, et un groupe dont on entendra parler.

Il faudra être patient pour retrouver les Greta Van Fleet sur scène car pas moins d'une trentaine de minutes ce seront écoulées entre la fin de la première partie et leur entrée sur les planches. Entrée quelque peu perturbée par un problème de son, mais tout est très vite rentré dans l'ordre. Immédiatement, les Greta nous ont plongé dans leur univers musical avec les gros titres qui ont fait leur succès « Brave New World », « Highway Tune » et « Edge of Darkness » sur lequel  Jake à la guitare nous enverra un long solo qui ravira nos oreilles.

On est, c'est vrai, dans un univers Led Zepien total, il faut le reconnaître, mais quand on a été adoubé par Robert Plant lui-même, cela confirme quand même le talent qu'ont ces jeunes gens. Car même si on parle d'eux depuis un moment, il ne faut pas oublier leur jeune âge. Donc également les inconvénients dus justement à cette jeunesse. Mais il faut quand même avouer qu'ils transpirent de talent, suintent de classe. Un concert court, où les morceaux traînent parfois un peu en longueur, mais voilà, il n'y a pas à dire, les mecs envoient du très très bon. On aime ou pas, mais impossible de rester insensible à leur énergie, à leur présence sur scène.

Alors je pense que les spectateurs qui ont connu les grandes années des 70s et 80s peuvent se dire qu’il n’y a rien de nouveau, mais ils reconnaissent quand même que tout cela est fort bien fait. Pour les plus jeunes qui suivent et découvrent ce groupe, ça leur permet peut être de plonger dans l'univers musical qu'ont connu leurs parents. Et puis en toute honnêteté, je préfère des jeunes qui écoutent Greta Van Fleet que des Jul ou autres Booba.

Alors, c'est vrai que maintenant que le groupe a prouvé qu'il était bon, c'est désormais sur ses futures productions, ses futures créations qu'on pourra réellement le juger. Mais déjà au mois de mars, je pense qu'on en reparlera et qu'ils auront eu l'occasion de grandir encore.

Yann Charles – novembre 2018