Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow DEWOLFF à LA MAROQUINERIE (75)

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

DEWOLFF à LA MAROQUINERIE (75) pdf print E-mail
Ecrit par Yann Charles  
vendredi, 02 novembre 2018
 

I ME MINE – DEWOLFF
LA MAROQUINERIE – PARIS (75)
Le 23 octobre 2018

https://www.facebook.com/imeminepop/
https://www.dewolff.nu/

Retrouvez toutes les photos de Yann Charles sur https://www.flickr.com/photos/isayann/albums

Remerciements : Roger (Replica Promotion), Base Production, La Maroquinerie.

Cela fait maintenant plusieurs années que l'on suit avec Zicazic le groupe néerlandais Dewolff. Et pourtant, ils sont encore bien jeunes !! Mais voilà, les frères Pablo et Luka Van de Poel et Robin Piso ont commencé à écumer les scènes européennes depuis déjà pas mal d'années, et toujours avec autant de succès. Et ce soir, c'est la même chose, beaucoup de fans qui se sont retrouvés à La Maroquinerie à Paris pour partager un bon moment avec eux.

Avant de les retrouver sur scène, c'est un groupe français que l'on découvrait sur les planches, « I Me Mine ». Pour eux aussi, c'était une grande première puisqu'ils jouaient pour la première fois dans cette salle.

Un trio étonnant puisqu'évoluant dans un univers electro rock mais avec des influences assez différentes comme Supertramp ou les Beatles en passant par Prodigy ou Queen. Bref une gamme assez étendue et quelques compositions bien sympathiques, énergiques. Une belle présence sur scène, un bon contact avec le public, voilà un groupe français que l'on retrouvera sûrement sur d'autres scènes.

Le temps de régler un petit larsen sorti d'on ne sait où et voilà que nos amis bataves prennent place sur la scène. Power trio s'il en est, Dewolff continue à nous plonger avec délectation dans son univers psyché rock envoûtant et surtout hyper efficace. La voix de Pablo se prête tout à fait à ce style musical, et surtout son jeu de guitare, puissant, saturé à souhait, vite fait de vous prendre aux tripes. A la fois blues et stoner, en passant par le southern rock, soutenu par le Hammond de Robin et la puissance aux drums de Luka, La Maroquinerie se retrouve vite sans dessus dessous, et le public est en parfaite communion avec les musiciens. C'est chaud, c'est fort, c'est explosif. Tout ce qu'on aime d'eux.

1 heure 30 de concert sans répit, pas le temps de souffler, les morceaux s'enchaînent et la guitare de Pablo continue à toujours autant ravir nos esgourdes. Un excellent concert, comme à l'accoutumée avec eux, qui nous laissera un super souvenir.

Yann Charles – octobre 2018