Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow HOGJAW à LA BOULE NOIRE (75)

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

HOGJAW à LA BOULE NOIRE (75) pdf print E-mail
Ecrit par Yann Charles  
lundi, 08 octobre 2018
 

FRANTIC MACHINE - HOGJAW
LA BOULE NOIRE – PARIS (75)
Le 1er octobre 2018

https://www.facebook.com/franticmachine/
http://hogjawmusic.com/

Retrouvez toutes les photos de Yann Charles sur https://www.flickr.com/photos/isayann/albums

Remerciements: Olivier (Replica Promotion), GDP, La Boule Noire, Les Frantic Machine.

Pour ceux et celles qui aiment le rock bien lourd qui envoie, c'est à La Boule Noire qui fallait être ce lundi 1er octobre pour le premier passage à Paris du groupe de southern rock Hogjaw. Même si la salle n'était pas pleine, une belle assemblée s'est réunie pour découvrir sur scène ce quatuor venu de l'Arizona. Avant de les retrouver sur scène, c'est un autre groupe qu'on aime bien sur Zicazic qui était en charge d'ouvrir pour eux, les franciliens de Frantic Machine.

Ces derniers ont parfaitement rempli leur rôle et nous ont envoyé dans les esgourdes quelques riffs surpuissants. Cela faisait longtemps que je ne les avais plus revus sur une scène, et je peux dire qu'avec le temps, ils se sont bonifiés. C'est en place, puissant, carré, sans excès, mais avec le son qu'il faut pour vous remuer la petite cuillère. C'était bien bon, et le public a apprécié, même si les styles des deux groupes étaient bien différents.

Puis ce fut autour de Hogjaw d'arriver sur les planches. Autant vous dire qu'ils ne passent pas inaperçu, surtout le chanteur, une sorte d'armoire à glace dont la guitare entre ses bras et mains paraît bien petite. Si vous aimez le côté redneck, vous voilà servi. Eux aussi ne font pas dans la délicatesse et d'entrée de jeu ils nous plongent dans leur univers musical southern. Du gros son, en veux-tu, en voilà ! Basse et batterie puissantes, guitares saturées qui vous prennent aux tripes, et cette voix parfaite pour ce style de musique.

Autant dire qu'on ne va pas s'ennuyer durant tout leur show. Ça bouge bien devant, ça remue de la tête et du corps, impossible de rester insensible à leur musique. On reconnaît les influences, que ce soit Lynryd Skynyrd ou Allman Brothers, avec un soupçon de Clutch dedans. En tous cas, du bon gros son, brut de décoffrage, ça sent le plaisir simple de partager et de faire plaisir au public, qui sortira de La Boule Noire avec cette agréable sensation d'avoir passé un bon moment et une belle soirée.

Yann Charles – octobre 2018