Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Concerts arrow MUSICALARUE à LUXEY (40) (2/3)

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

MUSICALARUE à LUXEY (40) (2/3) pdf print E-mail
Ecrit par Philippe Archambeau  
lundi, 01 octobre 2018
 

MUSICALARUE
LUXEY (40)
Le 11 aout 2018  

http://www.musicalarue.com/
https://www.facebook.com/slimpaulofficiel/
http://www.julienclerc.com/
https://www.lagreenbox.com/
https://www.facebook.com/laflordelfango/
http://bigfloetoli.com/
https://www.facebook.com/FindlayMusic/
http://www.danakil.fr
https://www.hurlements.com/
https://www.facebook.com/pandadubofficiel/
http://pogocarcrashcontrol.com/
http://www.layegros.com/

La deuxième soirée de Musicalarue commence pour moi sur la scène St Roch avec un artiste que j'aime voir en concert, Slim Paul. Le guitariste chanteur, issu du groupe toulousain Scarecrow allant du blues au hip-hop, nous présente ici son trio blues.

Une excellente entrée en matière avant de rejoindre la grande scène pour voir un artiste qui a baigné mes premières années, à savoir Julien Clerc dont le public connaît tous les tubes.

Florent Vintrigner, accordéoniste de La Rue Kétanou, a sorti un disque reprenant douze poèmes de Victor Hugo mis en musique par lui-même. Son projet s'appelle La Green Box et c'est un très bon moment que vous avons passé. Je retrouve Flor del Fango et leur musique latine. Je les ai croisés aux Foues Cavés quelques jours avant et l'équipe est toujours aussi enjouée.

L'évènement de la soirée, c'est bien sûr Bigflo & Oli qui ont attiré nombre de jeunes, et c'est peu de dire que le public les attendait pour un concert de feu, et on voit qu'ils prennent un grand plaisir à partager sur scène. Entre Slim Paul et Bigflo & Oli, la scène toulousaine était à l'honneur.

Electro pop-rock avec l'envoûtante Nathalie Rose Findlay, puis reggae avec les bordelais de Danakil et c'est enfin pour moi l'occasion de voir Les Hurlements d'Léo, que je n'avais pu voir au Garorock suite à l'annulation de la quatrième journée. Un rock festif toujours de qualité que j'espère très vite revoir en live.

Grand écart musical ensuite pour finir la soirée à 2 heures entre Panda Dub et son electro et les banlieusards de Pogo Car Crash Control et leur rock bien gras de punk garage dans l'espace Pin. Et La Yegros, superbe chanteuse argentine que je voyais pour la troisième fois, a fait danser le public. Une soirée éclectique et un public qui fait la fête, que demander de mieux ? En tout cas, je repars dans la nuit en me perdant sur la route, peut-être étais-je encore la tête au festival ? Merci à toute l'équipe du festival et à tous les bénévoles.

Philippe Archambeau – septembre 2018