Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow MICHELE D’AMOUR & THE LOVE DEALERS

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

MICHELE D’AMOUR & THE LOVE DEALERS pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
jeudi, 13 septembre 2018
 

Wiggle room
(Blueskitty Records – Blind Raccoon – 2018)  
Durée 38’01 – 10 Titres

http://www.micheledamourandthelovedealers.com

Pianiste mais aussi chanteuse depuis sa plus tendre enfance, Michele D’Amour est une des artistes montantes de la scène blues américaine et après avoir gagné le Grand Prix du John Lennon Songwriting Competition en 2017 et avoir reçu trois nominations aux Awards de la Washington Blues Society en 2018, la chanteuse et son band reviennent avec un nouvel album, le quatrième, avec lequel ils comptent bien confirmer le bon accueil qu’ils connaissent auprès des médias mais aussi du public. Accompagnée de Jeff Cornell aux guitares, Patrick McDanel aux basses, Dave Delzotto à la batterie, Brian Olendorf aux claviers et Noel Bornes aux saxophones, soutenue par des cuivres, des chœurs et de percussions, Michele D’Amour va s’attacher à nous faire pénétrer dans un album pour lequel elle a choisi de faire un usage non négligeable de teintes venues du jazz mais aussi de la soul et du swing. En une dizaine de titres, la chanteuse va s’efforcer de nous surprendre avec une musique à la fois sincère et luxueuse, des compositions qui nous entrainent au plus intime des clubs de New York et qui savent à l’occasion se teinter de touches latines, rock ou même gospel. Parfois surpris, toujours séduit l’auditeur se laissera emporter par des morceaux qui empruntent à tout ce que l’Amérique compte de sonorités et c’est d’un « Sweet Lovin Man » à un « Honey On The Side », d’un « Nothing To No On » à un « Been So Long » ou encore d’un « Let It Slide » à un « He Can’t Be Wrong » qu’il finira par se prêter au jeu d’une artiste qui sait manier sa voix avec beaucoup de talant pour la rendre captivante. Et toujours ces mélodies qui s’appuient sur une guitare pleine de charme et sur des parties de saxophone à vous donner le frisson … Les amateurs de jazz vont se régaler mais les fondus de blues ne devraient pas être en reste.