Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow LEE PALMER

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

LEE PALMER pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
dimanche, 09 septembre 2018
 

Horns & Harps
(On The Fly Music – 2018)  
Durée 41’32 – 10 Titres

http://leepalmer.ca/

Il a été acclamé par la critique pour ses quatre précédents albums mais ce cinquième effort studio du Canadien ne faisait pas partie de ses priorités du moment, tracassé qu’il était par des ennuis de santé qui l’empêchaient de véritablement se concentrer sur sa musique. Et pourtant, après neuf mois de composition et de mise en place et en seulement deux journées de studio et deux de plus pour le mixage, Lee Palmer en est arrivé à proposer quelque chose d’original, un album enregistré en groupe avec Iain McNally aux guitares, Alec Fraser aux basses, Sean O’Grady à la batterie et Steve O’Connor aux ivoires mais aussi avec Roly Platt aux harmonicas et Turner King au saxophone, Chris Ayries se chargeant pour sa part des chœurs. Difficile de mettre une étiquette sur la musique de Lee Palmer tant les ingrédients qui la composent sont nombreux, le blues, le jazz, le folk, la country et l’Americana finissant toujours par se télescoper pour donner quelque chose d’inattendu, soutenu cette fois par quelques souffles du plus bel effet, d’où le nom de « Horns & Harps » donné à l’ouvrage. C’est donc de l’interaction née de la rencontre de tous ces brillants musiciens qu’ont pris forme des morceaux pleins de nuances, de véritable perles de musique comme peuvent l’être « Waiting On The Train », « Good Morning Joe », « Shake Em Blues », « Life Rolls On » ou encore « Somebody’s Daughter ». Rien ne manque, ni les parties de guitares pleines de saveur, ni les basses qui ronronnent, ni les voix qui réchauffent forcément, la musique de Lee Palmer s’enrichissant pour l’occasion d’une pointe de soul qui, associée à un côté jazzy, n’en finit plus de tirer le tout vers le haut. Tant et si bien qu’on est obligé de le reconnaitre, « Horns & Harps » est un album qui sort des sentiers battus mais qui le fait avec une telle intelligence que l’on est bien obligé de l’adorer !