Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow GINA SICILIA

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

GINA SICILIA pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
jeudi, 06 septembre 2018
 

Heard the life
(Blue Elan Records – Frank Roszak Promotions – 2018)  
Durée 42’21 – 11 Titres

http://www.ginasicilia.com              
 
Comment pourrait-on imaginer que Gina Sicilia sort cette année son huitième album studio quand on voit sa jeunesse et sa vigueur ? Et pourtant, en une dizaine d’années seulement, la chanteuse de Philadelphie a fait son entrée dans la cour des grands, engrangé les nominations à divers Awards et accumulé les tournées en compagnie des plus grands artistes, Joe Bonamassa, Kenny Wayne Shepherd ou encore Beth Hart lui ayant confié leurs premières parties à plusieurs reprises. Si elle ne se considère pas comme une véritable chanteuse de blues, Gina Sicilia a toujours travaillé sa musique dans une dimension bluesy, lui apportant en prime des influences qui vont de la soul au jazz et même au rock et des petits cachets pop qui séduisent invariablement le public. Pour « Heard The Life », l’artiste a fait appel au producteur Dave Darling et c’est en compagnie de Josh Smith et Dave Darling lui-même aux guitares, Arlan Oscar aux claviers, Doug Livingston au dobro, Davey Faragher et Carl Sealove aux basses et Herman Matthews à la batterie mais aussi de nombre de chœurs qu’elle en est arrivée à proposer onze titres qui flirtent allègrement avec la soul, le blues, le rhythm’n’blues et même le gospel. La voix riche, sensuelle et colorée de la diva n’en finit plus de briller et c’est à force de titres comme « How Many Times », « Ready For Love », « Man In The Sky », « Light Me Up » ou « I Do Bad Things » qu’elle porte son nouvel album très haut sur l’échelle de la séduction, offrant en prime un superbe duo avec une autre vocaliste de grand talent, Janiva Magness, sur un « Brighter Day » qui donne à coup sûr le frisson. Vous y ajoutez des instrumentations parfaites et vous voilà avec un album particulièrement réussi !