Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow CRYSTAL SHAWANDA

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

CRYSTAL SHAWANDA pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
dimanche, 02 septembre 2018
 

Voodoo woman
(New Sun Records – 2018)  
Durée 41’39 – 10 Titres

http://crystalshawanda.co/        

Elle est née et a grandi dans la réserve Wikwemikong sur une ile en Ontario et c’est encouragée par ses parents que Crystal Shawanda a appris la guitare et l’écriture de country songs avant que son frère, fan de Muddy Waters, BB King et autres Etta James, ne la convertisse au blues. Signée chez RCA, la chanteuse dont la voix fait penser à un mélange de Janis Joplin et Beth Hart a toutefois proposé un premier album country en 2007, un ouvrage qu’elle vendra à cinquante milliers d’exemplaires et qui lui permettra de se classer dans le Top 20 de divers charts. Restée malgré tout sur sa faim, Crystal Shawanda décidera de se consacrer au blues et formera finalement son propre label et c’est aujourd’hui avec un troisième album très blues qu’elle retrouve le chemin des bacs, un opus sur lequel elle est accompagnée de Dewayne Strobel aux guitares, Dave Roe et Michael Dearing aux basses, Louis Winfield et Darren James à la batterie et aux percussions, Peter Keys à l’orge Hammond, Stephane Hanner aux harmonicas et Dana Robbins au saxophone et rejointe par Tommy Stillwell aux guitares sur « Ball And Chain ». Véritable régal, la voix de Crystal Shawanda a ce côté rugueux et authentique que l’on apprécie forcément et c’est en s’engageant dans des adaptations de classiques comme « Wang Dang Doodle », « Hound Dog », « I’d Rather Go Blind », « Misty Blue » ou « I’ll Always Love You » mais aussi dans des compositions comme « Trouble » et « Cry Out For More » que l’artiste nous fait monter dans les tours, s’offrant au passage le « VooDoo Woman » de Koko Taylor et en faisant le tittle track d’un opus qui, s’il n’est pas à ranger parmi les plus originaux, a le mérite d’être absolument parfait tant au niveau vocal qu’au niveau musical. Les amateurs de vois typées et puissantes se régaleront, c’est certain, d’autant que ce nouvel effort de Crystal Shawanda est également le premier à être publié à l’international !