Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow DAMON FOWLER

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

DAMON FOWLER pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 28 août 2018
 

The whiskey bayou session
(Whiskey Bayou Records – 2018)  
Durée 45’53 – 11 Titres

https://www.damonfowler.com  

Respecté par ses pairs pour ses talents de chanteur, de guitariste et de songwriter, Damon Fowler conjugue avec une certaine réussite ses activités en tant que sideman et celles sous son propre nom, c’est ainsi qu’on a pu le voir au sein du Butch Truck’s Freight Train ou encore du Allman Brothers’ Dickey Betts Band et dans des registres aussi complémentaires que le gospel, le blues, la soul, le reggae, le jazz et le rock. Quoi de plus normal dès lors que Tab Benoit ait eu envie de le prendre sous son aile quand il a créé le label Whiskey Bayou Records ? C’est ainsi que l’on retrouve aujourd’hui Damon Fowler avec un nouvel album, le huitième si l’on tient compte du live de 2003, dans lequel le bluesman va laisser libre cours à son imagination sur une volée de titres originaux mais aussi sur quelques belles adaptations qui ne passent pas inaperçu. Accompagné de Todd Edmunds à la basse et Justin Headley à la batterie et régulièrement rejoint par Tab Benoit aux guitares, Fowler fait briller sa Telecaster mais aussi son lap steel et nous offre des mélodies pleines de saveur et de vigueur comme « It Came Out Of Nowhere », « Fairweather Friend », « Ain’t Gonna Rock With You No More », « Holiday » ou encore « Florida Baby », laissant éclater son côté le plus sensible sur une relecture du traditionnel « Just A Closer Walk With Thee » et surprenant même son monde avec sa version très personnelle du « Up The Line » de Little Walter. Guitariste virtuose, chanteur tout en relief, l’artiste ne se fait pas prier pour nous offrir le meilleur de lui-même et en arrive avec beaucoup de naturel à proposer un album qui lui ressemble, avec quelques rares mais bonnes surprises et surtout avec une grosse dose de bon blues comme on l’aime, c’est-à-dire avec du corps, du cœur et de l’âme et un petit trait de rock en plus. Un album qui s’inscrit dans la droite lignée de ce qu’appréciait son mentor et ami Butch Trucks …