Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow UBIKAR

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

UBIKAR pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mercredi, 22 août 2018
 

Veld
(L’Autre Distribution – 2018)  
Durée 41’59 – 9 Titres

http://www.ubikar.eu
 
Ils sont trois, viennent de Lyon et proposent une musique faite de rock et d’electro mélangeant avec une certaine intelligence les sonorités organiques et les arrangements électroniques. Pour leur troisième album, Stefan Chamolt aux guitares et synthés, Quentin Martinod à la basse et au synthé et Nicolas Quintin à la batterie et aux machines ont encore élargi leur palette sonore en invitant divers artistes comme Sylvain Ferlay, Legion Of Goon ou encore Warrior Queen & Killa P et c’est entre puissance et nuances que le trio nous dévoile une nouvelle volée de neuf titres dans laquelle il fait bon se perdre pour mieux se retrouver au bout du chemin. Du rock et de la drum’n bass, des apports vocaux toujours très réussis, une alchimie de tous les instants entre les différents intervenants, c’est un grand pas en avant que fait Ubikar avec « Veld », un album particulièrement solide et empreint de beaucoup maturité dans lequel on remarquera forcément des créations ambitieuses comme « What We See », « Control », « Shake Out », « High Step » ou encore « From » et « Not Enough Space », des titres qui mettent en avant des tonalités différentes et pourtant complémentaires mais aussi des effets de style qui regardent tantôt vers le rock, tantôt vers le hip-hop, tantôt vers une indie aux limites du post-punk. A la fois séduisant et insaisissable, ce nouvel effort des Lyonnais tombe à point nommé pour redistribuer les cartes sur une scène electro-rock en perpétuel mouvement, une scène qui a besoin de groupes comme Ubikar pour poursuivre son évolution et organiser son renouvellement. C’est en regardant vers demain que l’on avance ! Et Ubikar est bien décidé à aller de l’avant avec « Veld » …