Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow BRIGITTE PURDY

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

BRIGITTE PURDY pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 21 août 2018
 

Still I rise
(Dirtshack Records – Blind Raccoon – 2018)  
Durée 35’47 – 10 Titres

http://www.brigittepurdy.net
 
Elle est née et a grandi à Los Angeles et a été baignée dès son plus jeune âge dans la musique entre un père guitariste de blues et une mère qui la fera participer à des chorales de gospel et qui l’inscrira à un concours où, face à quelques centaines de concurrents, elle gagnera sa place au Dorothy Chandler Conservatory. Après avoir partagé la scène avec Dionne Warwick, Kenny Parker ou encore Dolly Parton, Brigitte Purdy partira jouer pour les troupes américaines en compagnie des USA Girls et y gagnera encore en diversité et en popularité et c’est un nouvel album que la diva nous propose cet été, un effort enregistré en compagnie de Dave Osti aux instruments et Drake Shining, le claviériste de Sugaray Rayford, aux ivoires, mais aussi de quelques invités dont les moindres ne sont pas Kenny Neal à l’harmonica ou encore Donnell Spencer Jr. à la batterie sur un titre. De la soul jusqu’au blues en passant par le rhythm’n’blues ou encore le rock’n’roll, Brigitte Purdy nous sort le grand jeu et pose sa voix dans des registres que l’on compare sans fausse modestie à ceux d’Etta James, Ruth Brown, Aretha Franklin ou encore Shemekia Copeland. Un immense talent vocal donc, mais aussi un répertoire personnel très riche où l’on remarque des compositions pleines de saveur et de sensibilité, des titres comme « Hoodoo », « Home Is In My Heart », « My Kinda Blues », « Get It Understood » ou encore « Lucille Don’t You Weep » et « Still I Rise », autant de morceaux de bravoure que Brigitte Purdy dépose les uns après les autres avec une certaine théâtralité mais aussi et surtout avec un réel talent, que ce soit au niveau de l’écriture ou au niveau de l’interprétation. Vous y ajoutez de faux airs de Janis Joplin et vous obtenez une artiste irrésistible qui nous propose un album qui ne l’est pas moins. On aime vraiment !