Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow WOODY MURDER MYSTERY

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

WOODY MURDER MYSTERY pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 07 août 2018
 

Lost in Beaucaire
(Freemount Records – Differ-Ant – 2018)  
Durée 32’22 – 12 Titres

https://woodymurdermystery.bandcamp.com     
 
Remarqué lors de la sortie de son premier album en 2015, Woody Murder Mystery est un trio de Clermont Ferrand qui propose une musique quelque peu surprenante, mélange de pop éthérée et de sonorités ethniques qui nous transportent du côté de la méditerranée mais aussi et surtout de l’Inde dont on sent poindre les saveurs à plusieurs reprises sur ce nouvel album. Jeanne Monteix au chant, Grégoire Lafarge aux chœurs et Baptiste Rougery aux instruments ont imaginé ce second opus d’une manière un peu étrange, le tapissant d’errances et de rencontres, de creux et de vagues, de silences et de mélodies, pour lui donner à l’arrivée un formidable relief qui nous raccompagne du côté des sixties et des seventies avec des cachets qui rappellent à l’occasion Neil Young, les Beatles ou encore Françoise Hardy. A la fois simple et complexe, basique et riche, « Lost In Beaucaire » est une énigme, un labyrinthe où l’on se plait tellement que l’on n’est pas tenté un seul instant de chercher la sortie, préférant totalement ressentir la brise qui se dégage spontanément de l’ouvrage, à moins que ce ne soit parfois les rayons du soleil qui viennent nous lécher la peau. D’un « Interlude » annonciateur du meilleur jusqu’à des titres comme « Red Garden », « La première fois », « When Will You Sleep? » ou encore « Jeannie », on traverse des paysages où l’Anglais et le Français font bon ménage et où des guitares jusqu’aux claviers mais aussi aux harmonies vocales très recherchées, rien n’est jamais laissé au hasard. Irrésistiblement accrocheur en studio, Woody Murder Mystery n’en est pas moins un groupe très à son aise sur scène et il y a fort à parier qu’il aura à cœur d’aller partager sa musique avec un public capable d’apprécier son esthétique musicale si intéressante. Un album à la fois original et très réussi !