Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow GODSMACK

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

GODSMACK pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
vendredi, 03 août 2018
 

When legends rise
(Spinefarm Records – 2018)  
Durée 38’21 – 11 Titres

https://www.godsmack.com

Formé en 1995 dans les environs de Boston, Godsmack a rapidement connu le succès aux Etats Unis et a fait grimper ses premiers efforts vers le sommet des charts avant de se décider à faire tranquillement son trou sur le vieux continent où il a commencé à jouir d’une belle réputation après son passage au Hellfest en 2015. Revenus dans les bacs au printemps dernier avec leur septième album, Sully Erna au chant et aux guitares, Tony Rombola aux guitares, Robbie Merrill à la basse et Shannon Larkin à la batterie nous délivrent une musique bien balancée et assez typée, un heavy metal alternatif dans lequel on sent des influences naturelles piochées du côté de Metallica, essentiellement dans le chant, et des cachets qui font penser à l’occasion à Volbeat. Mélange de grosse patate et de mélodie chiadée, « When Legends Rise » n’est pas un ouvrage bien difficile à appréhender et même s’il souffre parfois de quelques redondances avec par exemple des arrangements de violons et de piano sur « Under Your Scars », la ballade taillée sur mesure pour faire craquer les amoureux, ou encore de quelques titres un peu moins percutants que les autres comme « Unforgettable » ou « Someday », il n’en reste pas moins que Godsmack s’en sert pour imposer durablement sa marque de fabrique avec des pièces comme « Bulletproof », « Take It To The Edge », « Just One Time », « Let It Out » et bien évidemment le tittle track qui ne s’en laisse pas conter. Que l’on soit plutôt exigeant sur le chant ou au contraire sur les guitares, il y a de quoi se régaler avec « When Legends Rise », un album qui bénéficie qui plus est d’une assise rythmique plus que solide et qui renferme quelques hymnes qui feront le bonheur de tous en live. Ça tombe bien, ils seront en Europe pour l’automne, reste à croiser les doigts pour que la tournée passe par la France …