Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow SUGAR BROWN

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

SUGAR BROWN pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 03 juillet 2018
 

It’s a blues world (Calling all blues !)    
(Autoproduction – 2018)  
Durée 48’27 – 13 Titres

http://www.sugarbrownmusic.com  
 
Il est né d’un père japonais et d’une mère coréenne qui ont émigré vers les Etats Unis au milieu des années 60 et après avoir grandi dans l’Ohio, c’est vers Chicago que Ken Kawashima, aujourd’hui connu sur la scène blues sous le nom de Sugar Brown, s’est dirigé pour achever ses études. Baigné dans le blues à cette période, on le serait à moins quand on vit dans la Windy City, c’est aux côtés de Taildragger, de Willie ‘‘Big Eyes’’ Smith ou encore de Rockin’ Johnny Burgin que le jeune homme fera ses premières armes de musicien avant que la vie ne le conduise à partir pour Toronto où il réside depuis le début du troisième millénaire. Après avoir joué dans les plus grands festivals canadiens, Sugar Brown s’en ira finalement représenter Toronto Blues Society à l’International Blues Challenge à Memphis en janvier 2017 et y atteindra la finale dans le catégorie solo/duo, une reconnaissance pour ce chanteur, guitariste et harmoniciste qui dévoilait au printemps dernier son troisième album, un ouvrage enregistré en analogique dans studio qui est en fait un ancien cinéma et qui offre une acoustique toute particulière. Dans un style qui n’est pas sans faire penser à celui des bluesmen du Delta mais aussi à celui de Chicago bien entendu, Sugar Brown et ses musiciens de studio, Nichol Robertson aux guitares, Julian Fauth au piano, Russ Boswell aux basses et Michelle Josef à la batterie mais aussi son vieux copain Rockin’ Johnny Burgin en guest guitariste vont nous entrainer en plein dans un blues un peu sale et plein de jus, une musique qui gratte un peu à l’encolure, mais c’est tellement bon ! Des années 30 jusqu’aux seventies, « It’s A Blues World (Calling All Blues !) » nous fait faire le grand tour d’un genre qui ne manque pas de nuances et nous régale de compositions recherchées comme « Hummingbird », « Sure As The Stars », « Out Of The Frying Pan », « Those Things You Said » ou encore « Brothers », des titres tellement différente et en même temps complémentaires qu’on les adore tous ! Si l’on devait un jour extraire l’essence du blues, cela pourrait ressembler à un album comme celui-là …