Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow JUSTIN SALADINO BAND

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

JUSTIN SALADINO BAND pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
lundi, 02 juillet 2018
 

A fool’s heart    
(Disques Bros – 2018)  
Durée 52’22 – 12 Titres

http://www.justinsaladinoband.com
 
Il fait partie de cette jeune génération de guitaristes québécois qui font briller leur scène nationale mais aussi la scène internationale et à seulement 23 ans, Justin Saladino affiche déjà une décennie de carrière et des scènes partagées avec les plus grands, de Ronnie Baker Brooks à Victor Wainwright en passant par Paul Deslauriers et Jack de Keyzer. Acclamé lors de ses prestations sur de belles scènes comme le Festival de Jazz de Montréal ou Tremblant International Blues Festival, le Montréalais arrive ce printemps avec un premier véritable album dans lequel il a mis une douzaine de compositions qui mettent à l’honneur sa guitare mais aussi sa voix, des pièces originales pour lesquelles il s’est inspiré de ses nombreux modèles mais pour lesquelles il a également fait l’effort de se façonner un son très personnel, unique pourrait-on quasiment dire. Accompagné de Felix Blackburn aux guitares, Gabriel Forget à la basse et A.J. Aboud à la batterie, Justin Saladino laisse libre cours à un blues au sens le plus large du terme, un blues qui se teinte des couleurs de Chicago mais qui sait aussi aller faire un tour du côté de la Côte Ouest et se laisser saupoudrer de touches très soul, rhythm’n’blues, voire carrément funky. Affichant une maitrise parfaite de son instrument, Justin Saladino fait un travail particulièrement réussi sur les voix et nous délivre un album particulièrement abouti sur lequel on remarquera un peu de claviers, de la trompette ou encore des chœurs, autant de bonnes vibrations qui font de titres comme « A Fool I’ll Stay », « All You Ever Need », « Put The Hammer Down » ou « Winter Cowboys » de véritables hymnes que les nombreux fans du jeune prodige se réjouiront d’entendre dans la platine bien entendu, mais aussi en live puisque le guitariste est un grand amateur de cet exercice. Un bel album qui confirme tout le bien que l’on pensait déjà de Justin Saladino !