Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow THE GOGGS

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

THE GOGGS pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
samedi, 23 juin 2018
 

Howlin’
(Autoproduction – 2018)  
Durée 14’10  – 4 Titres

https://www.facebook.com/TheGoggsBand

Formation normande porteuse d’un rock fougueux et cuivré à souhait, The Goggs est un quintet qui s’est fait connaitre avec un premier EP en 2012 avant de confirmer à l’automne 2015 avec un premier album qui lui aura permis de faire monter son compteur de concerts au plus près de la centaine d’unités. De quoi mettre du baume au cœur de Quentin Vaudouer à la guitare et au chant, de Mathieu Beaugeard à la basse, de Paul Douvier à la batterie et d’Alexandre Leguillon et Jules Travert aux trompettes qui reviennent ce printemps avec un tout nouvel EP de quatre titres, le prétexte idéal pour aller donner encore plus de concerts jusqu’à la toute fin de l’été, et plus encore si affinités. Dans un style qui n’est pas sans rappeler entre autres celui de La Ruda, The Goggs nous abreuve d’un rock plein de puissance mais aussi de saveur, une musique faite à la fois pour la danse et pour le pogo que le quintet sert avec moult guitares et avec des déluges de cuivres comme on les aime. Véritable invitation à faire la fête et à se déchainer comme de beaux diables, des bombes atomiques comme « Howlin’ », « From Hate To Love », « Emperor Of The Day » et « Good Old Lies » ont tout ce qu’il faut exactement là où il faut pour séduire un maximum de monde et pour finir de faire basculer The Goggs du côté des grands groupes de rock de l’hexagone, ni plus, ni moins. C’est de toute manière tout le mal qu’on peut leur souhaiter quand on découvre leur nouvelle tartine ! Dites les gars, la prochaine fois vous ne pourriez pas la faire un peu plus longue ? Parce que là, quatre titres en tout et pour tout, ça donne vraiment envie d’en entendre plus …