Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow HM JOHNSEN

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

HM JOHNSEN pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
jeudi, 21 juin 2018
 

Chased
(Autoproduction – 2017)  
Durée 54’30 – 9 Titres

https://www.hmjohnsen.com  

Jeune chanteur et guitariste des environs de Bergen, en Norvège, HM Johnsen a remporté la Blues Union Cup et sorti son premier album en 2017, alors qu’il n’avait que vingt ans. Devenu l’ambassadeur blues de la Norvège l’année suivante, le jeune homme et son nouveau groupe où l’on remarque Jone Kuven à la basse et Sigurd Steinkopf à la batterie se lance à l’assaut de l’Europe avec une musique inspirée des grands guitaristes contemporains comme Joe Bonamassa mais aussi de références comme Gary Moore, David Gilmour, Mark Knopfler, Jeff Beck ou Eric Johnson et bien entendu de sa première idole, Dave Murray d’Iron Maiden. Du blues et du rock donc, mais aussi quelques relents progressifs et quelques démonstrations dignes d’un guitar hero, HM Johnsen ne se refuse rien en nous présente un premier effort enregistré en quartet avec son ancien groupe, une rondelle au son bien léché dans laquelle on sent poindre les premiers émois d’un guitariste virtuose qui sait se donner les moyens nécessaires à la réalisation de ses ambitions, la moindre d’entre elle n’étant pas celle d’aller se produire un jour au Royal Albert Hall. Enregistré comme à la maison puis masterisé aux Studios Abbey Road, « Chased » multiplie les effets de style et ne renonce à aucune expérimentation, délivrant à l’arrivée un florilège de neuf titres parmi lesquels une moitié se positionne entre sept et huit minutes, apportant des accents floydiens ou encore zeppeliniens à des compositions qui en ressortent forcément grandies. Porteur d’un blues moderne et énormément élargi, HM Johnsen laisse parler ses Les Paul sur des pièces solides comme « Showfown », « Fighter », « Gambler » mais aussi « Your Side Of The Blues » et « In Tune » et force naturellement le respect, d’autant plus que non content d’être excellent en studio, il se révèle être un formidable showman capable de proposer des shows construits et variés. De la graine de vedettes, surtout quand on se rend compte que les membres du trio n’ont que soixante ans à eux trois !