Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow KEESHEA PRATT BAND

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

KEESHEA PRATT BAND pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mercredi, 13 juin 2018
 

Believe     
(Frank Roszak Promotions – 2018)  
Durée 53’19 – 12 Titres

http://www.keesheapratt.com
 
Si le Keeshea Pratt Band est officiellement installé à Houston, Texas, ses divers membres viennent de pas moins de cinq états américains et même du Japon pour qui est de la trompettiste du groupe, Misaki Nishidate, et apportent à leur manière plusieurs couleurs à une musique principalement orientée vers la soul dans sa variante la plus proche de la Motown. Récompensée par de nombreux Awards durant sa carrière, Keeshea Pratt a su conduire son groupe jusqu’à la victoire lors du 34ème International Blues Challenge à Memphis en janvier 2018 et elle confirme quelques mois plus tard avec un nouvel album toutes les bonnes vibrations que nous avions pu ressentir lors de la finale à l’Orpheum Theater ! Délicieusement cuivrée, la musique de la diva à la voix riche et chaude ne se limite pas à la soul, quand bien même c’est un registre dans lequel elle excelle, mais c’est en s’ouvrant en grand vers le gospel, le blues, le jazz et même le rock qu’elle en arrive à créer une œuvre particulièrement aboutie et en quelque sorte unique en son genre. Accompagnée par une équipe dans laquelle on remarque entre autres le guitariste Brian Sowell, le bassiste Shawn Allen et le batteur Nick Fishman, Keeshea Pratt laisse son talent s’exprimer autant que possible et nous régale de sa voix si particulière sur des pièces originales comme « Make It Good », « It’s Too Late », « Home To Mississippi », « Monkey See, Monkey Do » ou encore « Can’t Stop Now » et bien entendu « Believe », le tittle track de l’opus, des morceaux sur lesquels on entend de temps à autres un harmonica, de belles parties de guitare slide ou encore quelques arrangements bien dans le ton général de l’album. Redoutable de feeling et de finesse, le Keeshea Pratt Band nous offre trois gros quarts d’heure d’une musique soignée et pleine de nuances avant de poser une énorme cerise sur le gâteau avec un titre live, « So Bad Blues », qui finira de mettre tout le monde sur la même longueur d’ondes. Invitée à se produire sur les plus grands festivals américains suite à sa victoire à Memphis, la chanteuse devrait également se retrouver très rapidement sur les plus belles scènes européennes où on l’attend de pied ferme. La France n’y résistera pas, c’est certain !