Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow TRACTEUR BLUES 2018

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

TRACTEUR BLUES 2018 pdf print E-mail
Ecrit par Alain Hiot  
mardi, 05 juin 2018
 

TRACTEUR BLUES
GUERNES, HARGEVILLE & CHAPET (78)
du 1er au 3 juin 2018

http://www.blues-sur-seine.com/
http://www.echoprod.fr/tour/artistes/thomas-schoeffler-jr/
http://www.ldleduo.com/Site_L.D/Accueil.html
https://www.thedeltasaints.com/
https://www.selwynbirchwood.com/
http://www.justinbluesband.com/
http://www.chrisbergson.com/home/index.html
http://www.acrmanagement.com/ellis-hooks/

Retrouvez toutes les photos d'Alain Hiot sur http://alain-hiot.com/

Vendredi 1er juin

Pour sa 3ème édition, Tracteur Blues avait mis les petits plats dans les grands avec des têtes d'affiche internationales et des formations issues de la scène hexagonale, qu’elles soient confirmées comme Thomas Schoeffler Jr et LD ou émergeantes comme Just In Blues, le groupe vainqueur du dernier tremplin Blues sur Seine. Malgré quelques inquiétudes au niveau de la météo en fin d'après midi et un match de foot à la télévision, le public a fini par remplir progressivement le devant de la scène à Guernes, et c'est Thomas Schoeffler Jr qui a donc eu le plaisir d'ouvrir cette édition 2018. Un Thomas dont le charisme, l'humour et le talent vont une nouvelle fois faire mouche avec un répertoire mêlant de façon subtile ses diverses influences, blues, folk et country.

Il devient compliqué pour moi de relater les prestations de LD car ce sont des amis dont je ne me lasse jamais de voir les concerts. Et ce soir à Guernes, j'ai une nouvelle fois retrouvé tout ce que j'aime chez eux, une originalité musicale incontestable, une maîtrise instrumentale totale et un humour et une relation au public comme je les aime, car il n'y a rien de pire pour moi qu'un artiste ou groupe montant sur scène, faisant le boulot et repartant sans un mot comme on le voit malheureusement quelquefois. Alors si vous ne connaissez pas encore ce duo n'hésitez surtout pas, c'est vraiment de la balle, et en plus ils sont adorables et discuteront avec vous avec grand plaisir !

Tête d'affiche de cette première soirée, les Delta Saints ont tenu toutes leurs promesses avec un set musclé et énergique et un bon volume sonore. Un répertoire tirant de plus en plus vers le rock, et à titre personnel je suis un peu nostalgique de ma première rencontre avec le groupe en 2013. En effet, à l'occasion de la deuxième Paname Blues Night, le groupe n'avait pas de clavier mais un harmoniciste, Stephen Hanner, qui donnait un côté beaucoup plus roots et proche du blues qu'actuellement. Question de goût personnel qui bien entendu n'enlève strictement rien à la qualité des Américains qui ont mis le feu à cette première soirée du Tracteur Blues 2018.

Samedi 2 juin

Après avoir revu avec grand plaisir mes amis de LD c'est l'ENM de Mantes et son Big Band Blues qui est venu nous présenter le travail des élèves. Et quel travail ! Une sacrée belle prestation avec une qualité musicale indéniable à laquelle je dois l'avouer je ne m'attendais pas vraiment. Pour avoir assisté à nombre restitutions d'écoles de musique, c'est de très loin la plus aboutie et la plus agréable que j'ai pu entendre. Bravo à tous et toutes ! Et comme il restait un peu de temps avant la venue de Selwyn Birchwood, c'est le groupe issu lui aussi de l'ENM, les Blondy Sheep, qui va assurer au débotté la transition avec là aussi une belle maîtrise musicale et une chanteuse, Ambre Tholance, dont la voix magnifique n'a pas vraiment pas laissé le public indifférent !

Pour clore cette deuxième journée, c'est Selwyn Birchwood qui a mis le feu au parvis de la mairie d'Hargeville. Décliné en deux sets avec une petite pause, sans doute due à un petit souci à une jambe du bassiste Donald Huff Wright nécessitant un petit temps de repos, le sourire et le talent de Selwyn ont entraîné tout le public dans un très grand moment de musique et de convivialité avec l'inévitable descente dans le public du guitariste. Une pure soirée de plaisir et de partage avec cet artiste particulièrement efficace et ses musiciens.

Dimanche 3 juin

Dernière ligne droite pour cette troisième édition dont l'affiche était particulièrement alléchante. Après le retour de Thomas Schoeffler Jr, ce sont les récipiendaires du prix révélation de Blues sur Seine, le trio Just In Blues, qui sont venus nous présenter un blues à tendances légèrement jazz dont l'une des originalités est d'être décliné au ukulélé par la chanteuse Justine Gerland. Une première pour moi que je vais renouveler sans aucun doute possible tant leur univers me convient. Et si je devais émettre une petite réserve ce serait uniquement sur le petit manque à mon goût de la stomp box dont l'utilisation mériterait d'être plus conséquente. Bien joué et on va se revoir avec grand plaisir cela ne fait aucun doute, avec entre autre la voix de Justine qui tout comme Ambre Tholance la veille a fait l'unanimité dans le public.

Pour refermer le festival, on avait confié les clefs à Chris Bergson qui n'est pas venu seul mais accompagné d'Ellis Hooks, une voix incomparable faisant renaître James Brown et Otis Redding. Avec ces deux showmen sur scène, on a passé là encore un drôle de bon moment car si Chris est l'un des artistes les plus talentueux et conviviaux que j'ai eu l'occasion de rencontrer, son association avec Ellis Hooks est une vraie réussite à tous points de vue et il faut impérativement aller les voir et les écouter lorsqu'ils passeront vers chez vous ! Une belle édition donc que ce troisième Tracteur Blues qui a bénéficié cette fois-ci d'une météo clémente pour le plus grand plaisir d'un public qui en a profité largement !

Alain Hiot – juin 2018