Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow RODRIGUE

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

RODRIGUE pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 22 mai 2018
 

Unplugged live
(Fragments des Arts – Socadisc – 2018)  
Durée 79’12 – 14 Titres

http://www.rodrigueweb.com/      

On pourrait presque reprocher à Rodrigue de ne pas savoir ce qu’il veut tant son parcours a été parsemé de changements avant d’en arriver là où il est aujourd’hui … Pianiste pendant l’enfance, c’est avec une guitare qu’il choisira de se produire, entrant dans le rock français par la porte d’un groupe qui l’accueillera avant d’en ressortir pour s’associer avec un autre auteur-compositeur et enregistrer « Sève », un effort éponyme paru en 2000. Attiré par la scène, l’artiste prendra des cours de théâtre pour finalement se lancer en solo après une soirée couronnée de succès lors de la fête de la musique à Lille en 2004. Un premier album et des concerts, des passages sur les festivals aussi, et même un DVD live enregistré à l’Aéronef, entraineront Rodrigue vers un second effort, puis un troisième, lui imposant au passage quelques changements de line up pour cause de tournées de ses musiciens avec quelques grands artistes nationaux. En attendant la naissance d’un quatrième effort studio, c’est un live acoustique que nous propose le chanteur, pianiste et guitariste, un opus mis en boite à la maison, dans le Nord, entre Lomme, Saint Saulve et Mons-en-Baroeul, avec une équipe où l’on reconnait Jimmy Laurent aux guitares, Céline Dengreville au piano, Hubert Fardel à la contrebasse, François Taillefer aux percussions, Denis Bruneel au violoncelle et au trombone, Arnaud Lefin à la guitare et à la clarinette et enfin Elise Vallet et Sofia Miguelez à l’accordéon. Papillonnant parmi les compositions de ses trois albums, Rodrigue a imaginé un nouveau spectacle qui rend hommage aux dix ans du projet et qui emmène l’auditeur dans son univers si particulier, un monde dans lequel la poésie n’use jamais de la langue de bois mais se charge au contraire de parler de sujets vrais, de sujets forts. La plume habille et l’accord bien pensé, cet « Unplugged Live » s’inspire des fameux enregistrements que proposait jadis MTV et nous réserve quelques belles déclinaisons de titres comme « Le château des sélénites », « L’attache », « Le jour où je suis devenu fou », « Square Morrison » ou encore « Chambre alvéole » pour mieux prendre congé de nous avec « Magnifiques ennemis », tout en laissant la porte grande ouverte tour la suite … C’est à la fois rock et chanson, acoustique et énergique, un peu comme si l’album cherchait à être le témoin apaisé de toute la fougue que Rodrigue est capable de mettre dans ses morceaux. Ca ne se raconte pas, ça s’écoute !