Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow CALLE ALEGRIA

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

CALLE ALEGRIA pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
dimanche, 13 mai 2018
 

Présente
(Sophiane Productions – InOuïes Distribution – 2018)  
Durée 42’02 – 12 Titres

http://www.callealegria.com

Ils sont quatre musiciens parmi lesquels deux ont pour langue maternelle l’Espagnol et c’est en dignes héritiers de modèles comme Ojos de Brujo, Manu Chao, Sergent Garcia ou encore Massilia Sound System que Calle Allegria se plait à nous offrir des mélodies teintées de pop et de rock mais aussi d’electro pour des chansons que le groupe chante en Castillan … Véronique Esteban au chant, Patrice Ceron et Angélique Esteban aux guitares et Alice Silveira à la basse ont joué dans nombre de festivals, depuis la Féria de Carcassonne jusqu’à la Fête de L’Huma, et c’est riches des scènes partagées avec des gens comme Sanseverino, Shaka Ponk, Zebda, Deportivo ou encore Raul Paz qu’ils reviennent vers les bacs avec un troisième album tout simplement intitulé « Présente », un ouvrage réalisé par Denis Clavaizolle (Bashung, Murat, Cocoon) qui a apporté au groupe non seulement son savoir-faire mais aussi ses claviers vintage qui lui donnent un son nouveau et l’aident à sortir des chemins balisés par ses deux premiers opus. En une douzaine de titres empreints de chaleur humaine et de groove irrésistible, Calle Alegria nous joue la grande scène du deux et laisse littéralement exploser des titres qui font rêver, des morceaux pleins de bonnes ondes, pleins de vibrations positives et surtout pleins d’harmonies vocales et de sonorités électro-acoustiques qui donnent du mordant à la musique tout en lui laissant conserver son côté accessible, humain. Le côté latino qui se dégage naturellement de l’opus apporte un plus indéniable à des compositions qui ne se contentent pas d’être à la mode mais qui au contraire s’efforcent de parler à l’auditeur sur le long terme, des pièces comme « Un Tiempo Para », « Una Novela », « Doy Riza », « Historia » ou « Altura » finissant de donner à « Présente » de véritables arguments pour convaincre au-delà des chapelles et au-delà des genres. Faisant fi des barrières et des frontières, Calle Alegria invente un langage universel qui s’adresse au cœur et à l’âme de l’auditeur et le mieux, c’est que ça fonctionne à chaque fois. A chercher dans tous les bons bacs à partir du 25 mai !