Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow TIM WOODS

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

TIM WOODS pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
samedi, 28 avril 2018
 

Human race
(Blind Raccoon – 2018)  
Durée 53’41 – 12 Titres

http://www.timwoodsmusic.com      

Ce sont ses frères, plus âgés que lui, qui se sont chargés de l’éducation musicale de Tim Woods et après avoir été baigné dès son enfance par le jazz, le bluegrass, le blues et le rock, c’est spontanément vers des artistes comme Howlin’ Wolf, Willie Dixon ou encore Muddy Waters que le jeune homme de Pennsylvanie se tournera. Chanteur et guitariste se produisant avec des groupes locaux, Tim Woods suivra ses parents quand ils déménageront pour la Georgie et c’est en s’installant naturellement sur la scène du cru qu’il commencera à se produire avec des formations nationales. Le style de l’artiste évoluera avec le temps et on le verra jouer avec Honeyboy Edwards, Pinetop Perkins ou encore John Primer et après quelques albums et plus de deux centaines de morceaux à son répertoire, le revoilà avec une nouvelle galette pour laquelle il est accompagné de Bobby Lee Rodgers qui tient les guitares, la basse, les claviers et la batterie, mais aussi épisodiquement de quelques invités bassistes ou batteurs. Quelques pièces empreintes des énormes talents de songwriter de Tim Woods, des morceaux qui s’échappent naturellement de la sphère blues pour s’inviter du côté du rock, du rock psychédélique, de la soul ou encore du folk, c’est un ouvrage très personnel et exceptionnellement libre de ses choix que nous présente Tim Woods, un effort qui s’éloigne volontairement des conventions un peu trop rigides que les musiques américaines se sont elles-mêmes imposées au fil du temps. On se laissera guider par un guitariste élégant et un chanteur convaincant à travers des titres comme « Can You Feel It ? », « Take A Minute », « TW Funk », « Have Mercy » ou encore « Leave The Earth Alone », des originaux qui ne manquent ni de sensibilité, ni de piquant, et qui à coup sûr réussiront à convertir les plus exigeants à la cause d’un artiste qui ne triche pas. Disponible de l’autre côté de l’Atlantique depuis le mois de février …