Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow MIKE GOUDREAU

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

MIKE GOUDREAU pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 10 avril 2018
 

Alternate takes vol.1
(Autoproduction – 2018)  
Durée 58’14 – 16 Titres

http://www.mikegoudreau.ca         
          
Mike Goudreau est un des artistes incontournables de la scène blues québécoise mais il fait également partie de ces musiciens polyvalents qui accompagnent de grands noms sur leurs albums et sur leurs tournées. On a ainsi pu croiser le chanteur et guitariste aux côté de Garou, Corneille et Robert Charlebois mais aussi de Lee Oskar, John Hammond, Diunna Greenleaf, John Primer et bien entendu Dutch Mason durant une carrière professionnelle d’un quart de siècle ponctuée de pas moins de dix-huit albums personnels. Appréciées sur le marché américain du film et de la télé, les compositions de Mike Goudreau n’ont pas toutes fait l’objet d’une diffusion discographique et c’est en faisant le tour de ce qui dormait plus ou moins dans ses tiroirs que le musicien a identifié une cinquantaine de titres enregistrés entre 1999 et 2017, des titres qui résument assez bien toutes ses influences allant du blues au boogie-woogie en passant par le rock, la country, le swing ou encore le jazz et qui lui ont donné l’envie de se fendre de son dix-neuvième album dans lequel il a compilé seize morceaux tout en laissant la porte ouverte pour une, voire même plusieurs suites. Enregistrée dans différents studios et avec différents musiciens, la douzaine de pièces de des « Alternate Takes Vol.1 » parlera sans doute à ceux qui suivent Mike Goudreau depuis longtemps puisque l’on y retrouve par exemple « The Grass Ain’t Greener » ou encore « Happy Birthday Blues » mais c’est en adoptant une démarche plus globale que l’on appréciera le jeu de guitare plein de sensibilité de l’artiste et bien évidement sa voix très personnelle mais aussi, et ce n’est pas rien, un véritable talent d’écriture et de composition dans plus d’un style. On soulignera un accent tout particulier mis sur des titres qui datent de  2013 comme « Should Quit Your Drinkin’ », « You Can’t Keep A Good Man Down », « Awful Jealousy » ou « « Poor Lonely People » sans pour cela oublier de s’arrêter sur l’excellent « Swingin’ Vibes » enregistré en 1999 avec une triplette de cuivres mais aussi avec un vibraphone. Autant de bonnes choses qui font que l’on ne se lasse jamais d’entendre Mike Goudreau, que ce soit dans les platines ou encore à la scène !