Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow SHAGGY DOGS

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

SHAGGY DOGS pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
samedi, 03 mars 2018
 

All inclusive
(First Offence Records – Socadisc – 2018)  
Durée 48’35 – 13 Titres

http://www.shaggy-dogs.com      
          
S’il est assez difficile de coller une étiquette définitive sur les Shaggy Dogs, il est une chose qui ne change pas avec eux au fil des ans et des sept albums qu’ils ont su proposer depuis 1999, c’est la régularité d’une formation qui s’attache à toujours être droite dans ses bottes et fidèle à un état d’esprit qui lui vient d’idoles comme Lee Brilleaux ou encore Wilko Johnson. Un line up stabilisé autour de Red au chant et aux harmos, Jacker aux guitares, Toma à la basse et Guillermo à la batterie auquel on a ajouté un claviériste de génie, Ben, devenu le cinquième élément lors d’un showcase au New Morning en 2016, une équipe inchangée avec Laurent Bourdier aux textes et Oncle Red à l’artwork, la Shaggy Dogs Family a bouffé du lion et elle compte bien en recracher les noyaux au travers de treize titres dans lesquels rien ne manque, ni les fondations blues et rock du groupe, ni ce délicieux côté punk qui lui va si bien, ni même ce naturel qui le pousse à être un peu cabochard et à s’embarquer dans du rockabilly, du calypso, des rythmes latinos et tant d’autres genres encore. A l’heure de monter dans la version 2018 de la fusée Shaggy Dogs, l’équipage nous propose généreusement un voyage en formule « All Inclusive » avec dans le rôle du chef de cabine un certain Gary Bromham qui avait auparavant œuvré pour Nine Below Zero, U2 ou encore Björk, le but de la manœuvre restant la volonté de nous emmener encore un peu plus loin grâce à des titres pleins de mordant comme « Blues Steady », « Facebook Fury », « Tired Of It All », « Swingin’ High And Low », « Link Wray » ou encore « Time To Go ». Véritable concentré d’énergie mais aussi et surtout de feeling, « All Inclusive » ne se perd pas dans les méandres d’un style défini à l’avance et se plait même à l’occasion à brouiller les pistes en intercalant un  break un peu osé, en traçant un riff un peu plus profond dans le sillon ou en fignolant des arrangements carrément originaux. Encore un « No Mo Do Yakamo » proposé en fin de parcours comme un petit clin d’œil au Pays du Soleil Levant où les Shaggy Dogs se sont produits et voilà une nouvelle rondelle qui marque un pas de plus en avant dans l’histoire d’un groupe qui, un peu comme le bon vin, bonifie avec le temps. Le live sera comme toujours un grand moment !