Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow TIME FOR ENERGY

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

TIME FOR ENERGY pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
vendredi, 29 décembre 2017
 

Gang of losers    
(Autoproduction – 2017)  
Durée 39’33 – 11 Titres

http://timeforenergy.com     
 
C’est avec un premier album que les Nantais de Time For Energy ont fêté cette année leur dixième anniversaire, un effort qui fait suite à deux EPs sortis en 2011 et en 2015 dans lesquels le quartet mettait déjà en avant une véritable passion pour un rock teinté de hardcore et de metal alternatif et des influences fortes venues de pointures comme les Deftones, Hatebreed ou encore les Foo Fighters. Habitué assidu des caves et des clubs de la métropole nantaise, Time For Energy aura attendu de stabiliser son line up et d’en arriver à une certaine assurance musicale et technique pour nous dévoiler « Gang Of Losers », un album dans lequel Antonin au chant, Julien aux guitares, Yox à la basse et Tao à la batterie ont mis une grande part d’eux-mêmes. Des déflagrations ahurissantes de puissance jusqu’aux parties plus posées, ce sont des trésors de riffs que nous présente le groupe et c’est en multipliant les breaks, en travaillant sur l’énergie et en s’installant très solidement sur une section rythmique percutante au possible que la voix interpelle par sa puissance et par sa violence mais aussi de temps à autres par l’intelligence de passages plus propres sur eux. Emballés dans un digipack classieux à souhait, des titres comme « Black Eye Blues », « Lovebug », « Bring Out The Flags » ou encore « Tame Me Out » ne manquent pas la moindre occasion de venir caresser les tympans des amateurs de musiques extrême et il y a fort à parier que ce premier véritable album des Nantais leur permettra d’aller se produire un peu plus loin que les bords de la Loire. De la fougue et de l’audace, du talent et de la constance … Non, vraiment, il ne manque rien à Time For Energy pour se frayer un chemin vers le sommet !