Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow JOHNNY MAX BAND

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

JOHNNY MAX BAND pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
jeudi, 07 décembre 2017
 

Roadhouse soul     
(Pour Soul Records – 2017)  
Durée 37’18 – 10 Titres

http://www.johnnymaxband.com  
 
Après trois albums purement blues puis trois autres dans lesquels Johnny Max laissera entrer diverses influences venues du Sud des Etats Unis comme la soul ou encore le swamp blues, le songwriter et entertainer canadien nous revient avec un nouvel opus dans lequel il fait comme toujours un voyage introspectif au plus profond de ses influences mais aussi de ses pensées du moment. Toujours très fortement teinté d’un blues qui colle à la peau de l’artiste, « Roadhouse Soul » va ainsi nous emmener faire un grand tour dans le Delta du Mississippi sans pour autant se priver de visiter les états voisins et de partir jusqu’en Alabama, en Louisiane ou encore au Texas pour y ramasser les ingrédients nécessaires à la réalisation d’un effort à la fois chaud et épicé, un ouvrage sur lequel on remarquera les guitares de Kevin Vienneau à qui on doit toutes les musiques, les claviers de Rob Gusevs, la basse de Russ Boswell et la batterie de Jim Casson mais aussi les chœurs de Quisha Wint. Du boogie au ragtime et du blues au rock en passant bien évidemment par la soul et le rhythm’n’blues, Johnny Max va réussir à nous laisser entrevoir en studio toutes les bonnes choses qu’il est capable d’offrir à son public en live et c’est un album à la fois énergique et consistant qu’il nous propose avec des titres bien fichus qui multiplient les couleurs et du même coup les plaisirs, des compositions enlevées dans lesquelles on trouve une part de vécu mais aussi une part de fiction pour que le résultat soit encore plus prenant. On appréciera le jeu consistant d’un groupe qui a de l’expérience mais aussi la voix chaude et riche d’un artiste qui ne se fait pas prier pour briller tout au long de titres comme « Couldn’t Happen To A Nicer Guy », « I’m Your 9-1-1 », « I Wish I Could Write You A Love Song » ou encore « Time Well Wasted » qui font de « Roadhouse Soul » une galette que l’on se plait à mettre et à remettre dans la platine jusqu’à en avoir extrait toutes les subtilités et surtout toute la sensibilité. Un bon investissement !