Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow TREMPLIN DE LA TRAVERSE à CLEON (76)

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

TREMPLIN DE LA TRAVERSE à CLEON (76) pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
lundi, 04 décembre 2017
 

15ème TREMPLIN DE LA TRAVERSE – LAURA COX BAND
LA TRAVERSE – CLEON (76)
Le 3 décembre 2017

https://www.facebook.com/BLUE-TEARS-TRIO-345104768933178/
https://www.facebook.com/Biceps-b-130787030938979/
https://www.facebook.com/carolscousinmusic/
https://www.facebook.com/ThomasBreinert/
https://www.lauracoxband.com
http://www.latraverse.org

C’est un rendez-vous désormais traditionnel que nous propose la Traverse cet après-midi avec son Tremplin réunissant des formations aux sonorités multiples et aux couleurs plus ou moins proches du blues. Et comme toujours, peut-être encore plus que les années précédentes d’ailleurs, c’est un public nombreux qui a répondu présent dès l’ouverture des portes, d’autant plus que chacun est appelé à déposer un bulletin dans l’urne à la fin des concerts pour que le public ait lui aussi son mot à dire dans le résultat !

On va donc commencer avec Blue Tears Trio, une formation de rockabilly qui alternera reprises et compos tout au long d’un set un poil tendu, peut-être est-ce le stress du au fait de passer en premier cet après-midi. Toujours est-il que les Normands laisseront leur empreinte dans une salle qui a un peu de mal à vraiment démarrer mais qui applaudira toutefois comme il se doit un morceau écrit par le groupe en hommage à Chuck Berry.

On passe ensuite à Biceps B, un trio là encore, mais qui va nous emmener pour sa part dans une sorte de blues rock psychédélique et noisy, un tantinet progressif diront les puristes, qui surprendra les uns tout en séduisant les autres. Une relecture de Jeff Beck à la sauce Biceps B pour finir de jouer la carte d’une musique riche et colorée qui ne demande qu’à évoluer, avec peut-être pourquoi pas un peu plus de chant dans un avenir pas si lointain …

C’est maintenant Dom Ferrer qui débarque avec un blues classique qui fait son effet auprès d’une salle qui n’en démord pas et qui partage avec le quartet des titres teintés d’un peu de rock et d’un peu de folk, des morceaux qui nous transportent dans le Sud des Etats Unis avec des détours du côté de l’Oklahoma par exemple. Bien connu de la scène blues normande, Dom Ferrer n’aura pas manqué son rendez-vous du jour avec le public de La Traverse !

C’est enfin Thomas Breinert qui va refermer ce Tremplin 2017 avec un show bien construit qui va nous emmener quelque part entre Bashung et Thiéfaine sur fond de textes très recherchés, un peu barrés, et interprétés avec un certaine dose de passion. Un détour par Gainsbourg avec « L’eau à la bouche » pour bien finir d’enfoncer le clou et voilà une fois encore une formation très solide qui aura su tirer son épingle du jeu.

Le temps de délibérer pendant que le public patiente en musique dans le hall et c’est avec les résultats en poche mais sans pour autant les dévoiler que nous retrouverons une salle blindée dans laquelle se produit Laura Cox. Un set très rock, des éclairages maison et surtout l’impossibilité d’approcher de la scène, il n’en faudra pas plus pour nous reléguer dans la fournaise et avec tout le barda sur le dos tout en haut des gradins où nous profiterons autant que faire se peut d’une artiste en  vogue qui a su se faire une place au soleil sur une scène blues rock nationale qui n’en ressort qu’encore un peu plus renforcée.

Des titres qui passent bien avec par exemple une « Foxy Lady » plutôt bien mise en valeur, un groupe qui alterne les riffs bien travaillés et les gimmicks qui plaisent à l’assistance, il n’en faudra pas beaucoup plus pour que tout le monde passe un bon moment jusqu’à l’annonce des résultats qui consacrera Dom Ferrer comme le grand gagnant du Tremplin de la Traverse pour 2017, ce qui laisse entendre qu’on le reverra sur une première partie lors du prochain Blues de Traverse ! En attendant, le cru 2017 du festival vient d’être dégusté jusqu’à la lie et on ne peut en tirer qu’une unique conclusion … Grandiose, comme toujours !

Fred Delforge – décembre 2017