Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow SHANNON WRIGHT à THOUROTTE (60)

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

SHANNON WRIGHT à THOUROTTE (60) pdf print E-mail
Ecrit par PAD  
mardi, 28 novembre 2017
 

LOUIS AGUILAR - SHANNON WRIGHT
FESTIVAL HAUTE FREQUENCE
SALLE SAINT GOBAIN – THOUROTTE (60)
Le 22 novembre 2017

https://www.facebook.com/shannonwrightmusic/
https://www.facebook.com/louisaguilarmusic   
https://www.facebook.com/espace.dethourotte/

Merci  à Céline Kurek, Nicolas Tarlay et à toute leur équipe.

Encore une programmation de ouf dans la salle Saint Gobain de Thourotte avec la venue de Shannon Wright et de Luis Aguilar, et le public s'est déplacé en nombre une fois de plus !

La première partie était assurée en mode solo par Luis Aguilar, le jeune crooner originaire de Lille et repéré par les Inrocks en 2015. Louis Aguilar fait du Louis Aguilar, avec de la folk new-yorkaise, mélange subtil de country et de folk, on aime ou on n’aime pas, mais il ne laisse pas indifférent tellement c'est bien fait, même s'il manque à mon avis des instruments qui permettraient de sublimer et de varier du mode solo qui mériterait d'être un peu plus pêchu.

Puis vint le tour de la sublime Shannon Wright, regard camouflé par une épaisse chevelure et par un éclairage rouge orangé, elle laisse à merveille le mystère sur son visage, mystère aussi sur sa musique, variée, envoûtante, délicate comme son interprète.

Shannon Wright, multi-instrumentiste passant de la guitare au piano avec une facilité déconcertante, nous délecte avec ses rythmes bien particuliers, de la magie, du délire, elle est à la fois interprète, joueuse, caressante, diablesse, avec une justesse dans sa voix qui sait parfaitement s'adapter à différentes musiques. Elle est énigmatique, on ne sait quand ça commence et quand ça finit, mais son folk rock fait des ravages auprès d'un public enthousiasmé qui n'a pas regretté sa soirée mais qui a deviné son joli sourire, sacrée Shannon !

PAD – novembre 2017