Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow DAVIDE PANNOZZO

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

DAVIDE PANNOZZO pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 14 novembre 2017
 

Unconditional love     
(Frank Roszak Promotions – 2017)  
Durée 51’41 – 10 Titres

http://www.davidepannozzo.com       
       
Il est Italien mais a su gagner la reconnaissance du public de ses pairs au niveau international grâce aux concerts qu’il a donné dans toute l’Europe et aux Etats Unis, se retrouvant même en demi-finale lors du dernier International Blues Challenge à Memphis avant de partir enregistrer un nouvel album avec une paire de producteurs couronnée par divers Grammy Awards, Steve Jordan et Will Lee. Guitariste et chanteur de blues, Davide Pannozzo reconnait avoir un jeu influencé par des maîtres comme Jeff Beck, David Gilmour, Eric Clapton ou encore Jimi Hendrix et c’est un blues à la fois très ouvert et très moderne qu’il nous propose sur « Unconditional Love », une musique qui se laisse rattraper par moments par la pop, mais toujours pour la bonne cause. Accompagné de Will Lee à la basse, Steve Jordan et Shawn Pelton à la batterie et enfin Ricky Peterson et Oli Rockberger aux claviers et orgues, Pannozzo va nous entrainer dans un répertoire où l’on découvre pas moins de huit compositions sur lesquelles sa guitare se veut vertueuse et son chant très soigné, les deux autres titres de l’effort n’étant autres que le « Wah Wah » de George Harrison et le « Stratus » de Billy Cobham. Adoptant souvent une approche très soul et rhythm’n’blues, Davide Pannozzo en arrive à nous dévoiler des titres qui invitent au groove voire même à la danse et ne s’en laisse pas conter quand il s’agit de délivrer une potion un peu bluesy/funky qui mettra tous les amateurs du genre d’accord. On s’attardera sur des morceaux comme « Six Wires », « Bring Me To The Light », « Chasing Illusions » ou encore « Lord Knows What’s In My Heart » qui parviennent à mettre l’accent sur toutes les facettes artistiques d’un guitariste qui n’en manque pas. S’il fait incontestablement partie des meilleurs instrumentistes de sa génération, Davide Pannozzo démontre avec cet effort qu’il dispose également d’une inspiration incroyable. A conseiller aux amateurs de blues capables de faire preuve d’un peu d’ouverture d’esprit !