Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow JONNY LANG à CLEON (76)

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

JONNY LANG à CLEON (76) pdf print E-mail
Ecrit par Evelyne Balliner  
samedi, 11 novembre 2017
 

FLO BAUER – JONNY LANG
LA TRAVERSE – CLEON (76)
Le 8 novembre 2017

http://www.flobauer.fr
http://jonnylang.com
http://www.latraverse.org

Juste un petit mot de Paul Moulènes pour l'ouverture du 25ème Festival Blues de Traverse et c'est en procédant au tirage au sort qui définira l'ordre de passage des groupes retenus pour le tremplin début décembre que commencera le cru 2017. C'est complet pour cette première soirée, un bon signe pour l'ouverture du festival.

A l'affiche du jour, deux jeunes buesmen. En première partie, Flo Bauer. C'est un très jeune français qui monte, qui monte. Il aura passé une journée avec les élèves de Cléon. Prix Révélation au Tremplin Blues sur Seine 2016, il a participé à de nombreux tremplins et a fait pas mal de premières parties. Ce soir, il est en solo, avec sa guitare.

D'emblée, il va séduire le public. Tout est bon, la musique, la voix, la gentillesse. Il a un talent qui va l'emmener loin. Un set mêlant des reprises dont « Angie » des Rolling Stones et beaucoup de compositions personnelles sera au programme cette première partie. Flo aura droit à une ovation et malgré le timing serré pour laisser la place à Jonny Lang, il nous offrira un dernier morceau. Merci, c'était top !   

Une courte pause technique et c'est le tour de Jonny Lang. Malgré ses 36 ans, il y a  déjà bien longtemps qu'il foule les scènes internationales. Il a enregistré son premier album à l'âge de 15 ans et depuis, il ne fléchit pas. Cette nouvelle tournée accompagne la sortie de son dernier album, « Signs ».

Rock, funk, blues, c'est toujours une voix un peu éraillée qui le caractérise  et surtout une belle place pour la guitare. Il se raconte un peu, mêlant réalité et imagination. Bien entendu, il y aura de la place en solo pour les musiciens qui l'accompagnent.

Une superbe balade avec « Bring Me Back Home », « Red Light », des morceaux plus rythmés avec « Make It Move », un « Singing Song » qui nous emmène loin, la vitesse avec « Snake » ou « Last Man Standing », le retour au bayou avec « Winsdom » … Le public est heureux.

Evelyne Balliner – novembre 2017