Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow THE SIDESHOW TRAGEDY

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

THE SIDESHOW TRAGEDY pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
jeudi, 09 novembre 2017
 

The view from nowhere    
(Dixiefrog – Borderline Blues – 2017)  
Durée 41’16 – 11 Titres

http://www.thesideshowtragedy.com/
http://www.bluesweb.com   
 
Fraichement débarqué d’Austin, Texas, The Sideshow Tragedy est un duo atypique qui conjugue avec un réel talent l’indie, le blues, le roots et le rock et qui doit son nom à un vers d’un poème de Rimbaud, « Parade » … Autant dire que sur le papier, on se demande à quelle sauce on va bien pouvoir se faire croquer jusqu’à ce que « The View From Nowhere » trouve sa place dans la platine et que le charme commence à agir ! D’un côté, il y a Nathan Singleton, chanteur et guitariste mais aussi collectionneur de guitares National, biberonné au blues de l’Est du Texas mais aussi aux grands songwriters et enfin au rock et au punk rock, de l’autre, on trouve Jeremy Harrell, batteur autodidacte qui s’est lui aussi fait les dents dans les clubs de l’Est du Texas, la réunion des deux jeunes musiciens donnant naissance à quelque chose à la fois puissant et subtil et en même temps trouble et hypnotique. Rejoint de temps à autres par un orgue Hammond ou même par un saxophone, The Sideshow Tragedy va s’attacher à nous transporter dans un univers unique en son genre et dans un son très personnel qui fait que l’on compare régulièrement le duo à Nirvana, aux Black Keys ou encore aux White Stripes, autant de références que l’on entrevoit il est vrai dans une musique qui laisse à l’occasion les accents funkys tutoyer une folk luxueuse, tant et si bien que l’on y remarque aussi à l’occasion des relents qui ne sont pas sans rappeler Leonard Cohen, Bob Dylan ou même de temps à autres Bruce Springsteen. Difficile à étiqueter de manière trop définitive donc, et c’est là un avantage de plus, « The View From Nowhere » n’en finira plus de créer la surprise avec des morceaux comme « LostTime », « Trust », « Time To Taste » ou encore « Long Time Coming » mais aussi avec ses deux bonus, l’explosif « Gasoline » et le très tumultueux « The Bet ». Annoncé sur les routes du Vieux Continent entre le printemps et l’été 2018, The Sideshow Tragedy risque fort de ne pas passer inaperçu bien longtemps avec un tel son et une telle énergie … On attend d’ores et déjà le groupe de pied ferme !