Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

DIRTY WORK OF SOUL BROTHERS pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
dimanche, 22 octobre 2017
 

Girls’ashes     
(Art Disto – L’Autre Distribution – 2017)  
Durée 38’09 – 9 Titres

https://www.facebook.com/dwosb        
 
Trio rock nancéen, Dirty Work Of Soul Brothers sort quelque peu des sentiers battus en proposant une musique résolument inspirée du rock des 70’s, du garage et de l’electro mais en ne travaillant qu’autour de vieux claviers analogiques des années 70 et 80 et d’une batterie et en faisant abstraction de toute forme de guitare, de machine ou encore de sample. Leur musique au bout des doigts, Romain et Polo Leblan aux claviers et aux voix et Fred à la Batterie s’efforcent de prendre le public à bras le corps en ne lui proposant que de l’authentique, du naturel, et c’est en mettant l’accent sur leur côté le plus brut et instinctif qu’ils y parviennent, confirmant aujourd’hui avec un second album aux accents typiquement rock que rien n’est jamais aussi bon que quand c’est fait avec les tripes. Neuf titres dont deux sur lesquels on remarque un trio de cuivres, des sujets qui tournent autour des femmes et des relations que l’on entretient avec elles, « Girl’Ashes » ne se contente pas de convoiter l’esprit de l’auditeur mais s’efforce en même temps de parler à son subconscient avec des phrases simples et directes qui donnent naissance à des titres comme « So Long », « Mesmerize », « Maria Station » ou encore « Bad Girl », des compositions efficaces qui nagent en eaux troubles et qui se montrent propices à animer les longues nuits quelque peu tumultueuses et embrumées comme on en voyait à l’époque où Dirty Work Of Soul Brothers a puisé son inspiration. On y retrouvera un peu de l’Indochine des premières années, mais avec un son plus brut, plus tranchant, plus déterminé … Le tout emballé dans un artwork qui colle parfaitement au contenu ! Vous avec dit indispensable ?