Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Concerts arrow PAPA ROACH à L'OLYMPIA (75)

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

PAPA ROACH à L'OLYMPIA (75) pdf print E-mail
Ecrit par Yann Charles  
jeudi, 19 octobre 2017
 

WAXX – PAPA ROACH
L’OLYMPIA – PARIS (75)
Le 13 octobre 2017

https://www.facebook.com/BenjaminWaxx/
http://www.paparoach.com

Retrouvez toutes les photos de Yann Charles sur http://www.captured-live.fr/

Remerciements : Olivier (Replica Promotion), Veryshow, L'Olympia.

Une bien belle soirée en perspective en ce vendredi 13 octobre du côté de L'Olympia à Paris. Une date un peu particulière et un signe indien vaincu plus tard, me voilà revenu devant la scène de cette salle mythique. Et ce soir, c'est Papa Roach qui est à l'affiche sur le Boulevard des Capucines. Et même si le concert n'est pas annoncé complet, c'est devant une belle assistance que Jacoby Shaddix et son groupe vont se produire.

Leur dernier passage au Trianon m'avait laissé comme un goût d'inachevé, l'impression du "peux mieux faire". Un peu comme leur dernier opus, qui sur une première écoute n'avait peut-être pas l'efficacité des précédents. Mais, pour les oreilles averties, plusieurs écoutes sont nécessaires pour en apprécier la saveur. Bref, le fait de les retrouver sur une aussi belle scène affirme encore plus leur popularité auprès du public français.

Avant de les retrouver sur scène, c'est un artiste français, Waxx, qui devait assurer la première partie. Une totale découverte que ce musicien chanteur guitariste. Un son bien rock à souhait, une section rythmique avec clavier electro et batterie, mais autre surprise, Adam Turner (Beat Assaillant) au chant. Une musique originale, presque expérimentale faite de gros riffs de guitares et de flow de paroles. Bien percutant en tous cas. Un artiste un peu fou mais attachant, un parcours atypique à souhait et c'est sûr qu'on le retrouvera bien vite.

Le temps de mettre en place le rideau, et voilà que l'ambiance et la température montent d'un cran ! Explosion de lumière et de son quand le rideau tombe. Un début de concert incroyable. Comme à son habitude, Jacoby prend le devant de la scène tandis que derrière lui, ça envoie du lourd. Déchainement devant les planches, et le sol de l'Olympia se met à vibrer sous les sauts d'un public en feu. Décidément oui, ce concert me réconcilie avec le groupe qui m'avait laissé une impression mitigée …

Mais là, le doute n'est plus permis, les américains ont décidé de retourner Paris. Jerry Horton se lâche à la guitare, mais c'est vrai que devant c'est un Jacoby des grands soirs. Tout y passera. Gros sons metal à souhait, ballades qui font chavirer les cœurs des demoiselles, et même un vibrant hommage à Chester Bennington. Que ce soit en fosse et même au balcon, tout le monde est debout et bouge aux rythmes effrénés du band. Pas de répit, pas de pause, un vrai gros concert comme on les aime et un groupe qui a vraiment donné son maximum pour la plus grande joie des spectateurs.

Une soirée bien particulière, mais quel bonheur d'avoir été là !

Yann Charles – octobre 2017