Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow CAROUSEL VERTIGO

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

CAROUSEL VERTIGO pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
lundi, 11 septembre 2017
 

Revenge of rock and roll
(Autoproduction – 2017)  
Durée 47’02 – 10 Titres

http://www.carouselvertigo.com/            
       
Prenez trois Français et un Américain, tous quatre musiciens de très bon niveau, proposez leur de faire un groupe de rock et laissez les jouer la musique qu’ils aiment … Il y a de fortes chances pour que ce qui en ressorte soit à la croisée des chemins entre le rock 70’s, le hard rock et le classic rock, et c’est bien entendu ce qui s’est produit avec Carousel Vertigo qui nous avait déjà mis sur les rotules avec son premier effort paru en 2013 mais qui confirme aujourd’hui avec un successeur qui ne manque pas de bonnes choses. Démonstrateurs pour Gibson, les guitaristes Vincent Martinez et Jansen Press avaient tellement bluffé Rick Parfitt que ce dernier les avait invités à ouvrir sur pas moins de trois tournées de Status Quo, c’est aujourd’hui un autre grand nom du rock qu’ils ont su séduire puisque Garry Tallent, bassiste de Bruce Springsteen, est venu poser sa griffe bienveillante sur « Revenge Of Rock And Roll », un deuxième effort où l’on remarque également Olivier Brossard à la basse et l’inénarrable Jimmy Montout à la batterie. En une dizaine de compositions mises en boite à l’ancienne avec un son et une puissance qui associent fièrement les caractéristiques d’une Les Paul à celles d’une SG, Carousel Vertigo réussit à nous emmener dans des registres qui rappellent en vrac les premiers efforts d’AC/DC, ceux de l’ère Bon Scott, mais aussi Bad Company, Aerosmith, Free ou encore le meilleur de Johnny Winter et de Freddie King, rien que ça ! On en passera donc avec un plaisir jamais remis en question par des titres plein de jus et de relief comme « No More Hesitatin’ », « Jackie Run », « Hard Luck Lover » ou encore « Don’t Take It To Heart » qui font de « Revenge Of Rock And Roll » une véritable craquerie que l’on pourra se procurer dès la fin du mois de septembre. De la vigueur et de la classe, une grosse dose de talent et une véritable envie de partager une passion commune d’un côté et de l’autre de scène … On n’a encore rien trouvé de mieux pour faire du rock et ces quatre gars-là l’on bien compris !