Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow BE HA VE

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

BE HA VE pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
jeudi, 17 août 2017
 

One of these days    
(Spona – 2017)  
Durée 54’51 – 15 Titres

https://www.facebook.com/bandbehave/
 
C’est pour se produire à un concert dédié à la musique d’Eric Clapton que trois musiciens bien connus sur la scène croate, Davor Buncic, Zoran Haramincic et Vedran Zanko, ont imaginé BE HA VE, le chanteur harmoniciste et les deux guitaristes décidant finalement de prolonger l’aventure et de participer aux diverses manifestations organisées par les Croatian Blues Forces, la blues society nationale dans laquelle ils sont naturellement impliqués. La moindre de leur apparitions ne sera sans doute pas le projet « Blues For You – Tribute To Buha » en mémoire de leur ami Drazen Buhin qui sera décliné non seulement sous la forme d’un concert mais aussi d’une compilation qui sera saluée de manière unanime par le public et par la profession. Rejoint par Miroslav Bjelajac à la basse et Robert Jurcec à la batterie mais aussi par quelques invités, BE HA VE nous présente cette année un premier recueil de quinze compositions dans lequel le blues se mélange avec une réelle intelligence à la folk et à l’Americana pour donner naissance à des morceaux pleins de détails dans lesquels on trouve à l’occasion un harmonica, un kazoo ou encore un violon. Du blues de Zagreb à celui de Chicago ou encore du Mississippi, il y a quelques pas que le quintet n’hésite pas à franchir à sa manière, en Anglais et avec des textes soignés dont un tiers est à porter au crédit du regretté fondateur des Croatian Blues Forces. On appréciera la spontanéité des dialogues entre les guitares et l’harmonica, une section rythmique qui ne se fait pas prier pour inscrire un groove impeccable dans les morceaux et enfin des harmonies vocales fouillées sur des titres qui nous emmènent tantôt du côté du ragtime, tantôt vers New Orleans ou tout simplement dans des 12-bar blues du plus bel effet. S’il ne fallait en retenir que quelques-uns, on opterait peut-être pour « These Days », « Sweater Stretcher », « Chocolate Fudge » ou encore « Memphis In My Mind » mais il faut bien admettre que c’est dans son ensemble que cet album de BE HA VE se montre très réussi. Un bel exemple de ce que le blues européen est capable d’offrir !