Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow LES DEFERLANTES : LUDWIG VON 88

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

LES DEFERLANTES : LUDWIG VON 88 pdf print E-mail
Ecrit par Sylvie Bosc  
samedi, 05 août 2017
 

LUDWIG VON 88
FESTIVAL LES DEFERLANTES
CHATEAU DE VALMY – ARGELES-SUR-MER (66)
Le 9 juillet 2017

https://www.festival-lesdeferlantes.com/fr
https://www.facebook.com/Ludwig-von-88-402103763166779

Retrouvez toutes les photos de Sylvie Bosc sur http://sylbmonoeil.com/portfolio/culture-et-spectacle

Remerciements : Géraldine et Thierry

A l’aube des années 80, The Exploited nous avait prévenu une bonne fois pour toutes en nous assénant son définitif "punk’s not dead” !... Dans la foulée, quelques têtes dures décident de surfer sur cette deuxième vague punk en secouant la scène française à grands coups de pogos fougueux et de textes percutants. Certains montent à l’assaut la rage au ventre et le poing levé, d’autres, comme Ludwig Von 88 optent pour le second degré, un humour approximatif qui ne cache pas vraiment un véritable positionnement politique, une virulente critique de la société française. Totalement libre, dans une permanente recherche du flagrant délire, le groupe enchaîne les albums où le mauvais goût le dispute à l’inconscience, où le rock sert de cache-sexe à une furieuse envie de dénoncer les petits et grands travers d’une France qui sent trop souvent le moisi. Quinze ans menés tambour battant, entre “Louison Bobet for ever” et le “Fistfuck Playa Club”, à passer de “Oui Oui et sa voiture jaune” à “Ayrton Senna”, à cheminer aux côtés des “Trois petits keupons” en direction du “Crépuscule des fourbes”, à piller le répertoire mondial pour s’amuser à “péter les tubes” du côté de “New-Orleans”. (Source : lesdeferlante.fr)