Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow POSTE 942

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

POSTE 942 pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
dimanche, 30 juillet 2017
 

Long play    
(Autoproduction – 2017)  
Durée 39’35 – 13 Titres

https://www.facebook.com/poste.942  
 
Véritable ode aux guitares qui fulminent et aux lampes qui crépitent dans les amplis, Poste 942 est une jeune formation varoise qui a commis une démo et deux EP durant ces quatre dernières années, autant de bonnes raisons d’apporter un gros son à un public au sein duquel on trouve aussi bien des punks que des métalleux, qu’ils soient plutôt branchés stoner ou plutôt grunge, voire même les deux à la fois avec une larme de heavy blues pour faire le trait d’union. Affreux, sales et méchants, Seb au chant, Seb et Bruno aux guitares, Ludo à la basse et Nico à la batterie ont cette fois décidé de franchir le pas et de s’offrir leur premier album, « Long Play », une tartine qui si elle ne fait pas preuve de beaucoup d’imagination au niveau de son titre n’en manque vraiment pas au niveau de son contenu, et c’est bien ça qui compte. Difficile de ne pas remarquer une certaine filiation avec AC/DC, surtout quand la cornemuse s’invite sur l’excellent et très typé « Whiskey », mais Poste 942 ne s’en arrête pas là dans son périple sur la Route 66 puisque d’un « Punky Booster » à un « 49.3 », on en passe par des cachets qui rappellent les Pistols et les Ramones tandis que « Pigs In Paradise » évoque pour sa part Nirvana avec des consonances qui ne sont pas sans rappeler « Lithium ». Un « Psycho Love » coupé en deux parties pour mieux insister sur le fait que faire des titres à la fois posés et lourds n’est pas l’apanage des Californiens de Metallica et voilà Poste 942 qui s’impose enfin à une place de choix sur une scène heavy-punk qui n’attendait que ça pour retrouver des couleurs. Avec ses riffs taillés à grand coup de tronçonneuse, ses lignes de chant tantôt rageuses, tantôt ravageuses, et enfin sa rythmique balaise à souhait, « Long Play » apporte le gaz et l’eau chaude à tous les étages et tire sa révérence avec « Breathe », un titre qui nous emmène quelque part entre les Red Hot Chili Peppers et Rage Against The Machine, rien que ça ! Une intro et une outro en forme de galéjades pour mieux rappeler que Poste 942 vient du pays des cigales et voilà une affaire rondement menée avec un premier album au son pointu dont on doit la réalisation à Bruno Pradels. Les scènes dignes de ce nom vont se battre pour les accueillir !