Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow MURIEL DELEAN

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

MURIEL DELEAN pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mercredi, 26 juillet 2017
 

Je chevauche la brume     
(Autoproduction – 2017)  
Durée 45’55 – 14 Titres

http://www.murieldelean.fr
 
De son enfance, Muriel Déléan a gardé l’habitude de coucher ses sentiments et ses expériences sur du papier, s’essayant aux rimes et à ce qu’elle n’osait pas encore à l’époque appeler de la poésie … Et puis l’adolescence est passée par là et la jeune fille plaquera bientôt ses premier accords de guitare, elle qui admirait jusqu’à présent  Brel, Brassens, Ferré et Mouloudji élargissant par la même occasion son éventail musical avec Nougaro, Billie Holiday et autres Ella Fitzgerald. Quelques concerts durant lesquels Muriel Déléan reprenait les chansons des autres lui donneront envie de composer les siennes mais comme souvent, c’est loin de la musique que la vie l’emmènera bientôt, jusqu’à ce que ses rencontres la ramènent un jour à sa passion et lui remettent le pied à l’étrier. Nouvelles chansons, nouveaux musiciens avec Jean-Marie Reboul au piano et Laurent Kraif aux percussions mais aussi Moussa Bouhadra qui pose sa guitare à côté de celle de la chanteuse sur un album atypique qui rappelle quelque peu les chanteuses d’hier en général et Barbara en particulier, Muriel Déléan en empruntant généralement la diction et la tonalité. En quatorze créations teintées de chanson mais aussi de swing et de jazz, la chanteuse nous raconte ses aventures les plus folles mais rend aussi quelques hommages légitimes, passant de « Chambre 21 » à « La Musique de Césaria », invoque « Le silence » ou invite au « Fado », pose quelques questions précises avec « Que cherches-tu ? » ou « Me laisserais-tu aller ? », et dépose enfin quelques belles tranches de vie comme « Au cœur de la violence », « Une rose à la boutonnière » ou encore « Ta musique et mes mots ». L’omniprésence du piano de Jean-Marie Reboul nous ramène directement vers les ambiances luxueuses des chansonniers d’hier et c’est la voix riche et assurée que Muriel Déléan en impose avec « Je chevauche la brume », un premier album qui a du corps et de l’âme. Il y a quelques icônes de la nouvelle chanson française qui feraient bien d’en prendre de la graine !