Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow LORD RUBY

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

LORD RUBY pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
vendredi, 16 juin 2017
 

The secret  
(Rue Stendhal – 2017)  
Durée 34’28 – 10 Titres

http://www.lordruby.com
        
Ils avaient réussi un coup de maitre avec leur premier album paru il y a deux ans, revoilà les Lyonnais de Lord Ruby avec non pas une suite mais bel et bien un prolongement puisque « The Secret », leur second opus, reprend à bon compte la dominante rock déjà présente sur « Keep On Moving » tout en lui apportant d’autres couleurs plus atmosphériques selon leurs propres dires. Forts de leurs expériences respectives acquises sur les scènes pendant plus de deux décennies avec des groupes comme Prohom ou encore Astonvilla, Franck Viallet et Manu Praz aux guitares, Damien Habouzit à la basse et Nico Gamet à la batterie ont tout compris de l’art de proposer une musique anglo-saxonne, mais avec une pointe de french touch, la voix de Franck Viallet qui a grandi à Londres apportant une certaine légitimité à un chant en Anglais qui fait bien mieux que simplement se défendre. A la fois dandy et bad boy, Lord Ruby ne manque jamais ni de classe, ni d’élégance, et quand bien même le quartet s’essaie parfois à aller marcher sur des terres qui rappellent autant David Bowie que les Beatles, Oasis ou même les Queens Of The Stone Age, il n’en conserve pas moins un style non seulement original mais aussi et surtout facilement identifiable, un gage de qualité pour un avenir qui semble désormais bien tracé. En une dizaine de compositions remarquablement pensées, « The Secret » fait le grand tour de la question et nous dévoile un contenu à la fois homogène et varié avec des titres qui flirtent avec la délicatesse voire même la retenue et d’autres plus directs, plus puissants, plus énergiques. On remarquera bien entendu « The Secret » qui a tout de l’hymne que le groupe se devait de trouver mais aussi des morceaux comme « My Town », « Some People », « Comfort And Joy » ou encore « Why Why » qui referme l’effort en gardant la porte entrouverte, histoire de trouver un point d’entrée pour un prochain album que Lord Ruby enregistrera le moment venu, mais sans trop se presser car il y a ici de quoi se régaler et offrir de nombreux concerts à une public qui n’a pas fini de grossir au fil du temps. Un groupe à suivre !