Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow DOWNLOAD FESTIVAL 2017

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

DOWNLOAD FESTIVAL 2017 pdf print E-mail
Ecrit par Yann Charles  
vendredi, 16 juin 2017
 

DOWNLOAD FESTIVAL
BA 217 – BRETIGNY-SUR-ORGE (91)
Du 9 au 11 juin 2017

http://www.downloadfestival.fr/fr

Retrouvez toutes les photos de Yann Charles sur http://www.captured-live.fr/

Remerciements : Elo (relation presse), La Team Live Nation, Olivier & Roger, Jack Daniel’s, Alexandre et Fanny (énorme!!), Nocko, Solène, Olivier. Et tous les potes photographes pour la bonne ambiance et la bonne humeur.

Cette année, le Download Festival pour son édition 2017 s'est délocalisé du côté de la BA 217 à Brétigny-sur-Orge, à une trentaine de kilomètres de Paris.

Un grand espace qui a permis ainsi de pouvoir offrir gratuitement un camping aux festivaliers, ainsi qu'une aire pour les camping-cars. Et bien entendu d'immenses parkings, gratuits eux aussi, juste à proximité de l'enceinte. Certes, la première journée a été un peu rocambolesque pour ceux qui sont venus en voiture, mais tout est rentré dans l'ordre pour les autres jours.

Une programmation qui a attiré plusieurs milliers de personnes sur ces trois journées avec en point culminant le samedi soir et le concert de System Of A Down, où le pic a été atteint. Mais les concerts de Linkin Park, Green Day et Blink 182 ont eux aussi attiré la foule. Un show énorme pour Green Day avec 2h30 de musique et de rock à fond. Linkin Park m'a un peu déçu, mais cela n'est que mon avis, avec un show moins rock que ce que je pensais. Mais ils étaient là, et les fans aussi.

Autres invités, et non des moindres, le soleil et les fortes températures. Autant l'an dernier nous nous étions pris quelques chavannes mémorables, autant cette année c'est la chaleur qui était de la partie durant tout le festival. Et c'est tant mieux car un festival sous la flotte reste toujours un moment pas très agréable.

Pour en revenir aux concerts, trois autres énormes shows nous ont été proposés avec les Suicidal Tendencies qui ont allumé Brétigny le dimanche après-midi, Five Finger Death Punch, dont Ivan Moody le chanteur vient d'annoncer qu'il quittait le groupe, qui eux aussi n'ont pas été en reste avec nous.

Et que dire de ceux que tout le monde attendait, moi le premier, Prophets Of Rage, qui regroupe des musiciens de Rage Against The Machine, Public Enemy et Cypress Hill. Une puissance et une énergie incroyable, une communion quasi parfaite avec le public, ils ont vraiment été au rendez-vous.

On a aussi eu l'occasion d'avoir d'autres très bons moments avec Myles Kennedy et Mark Tremonti et Alter Bridge, le punk rock Tim Armstrong avec Rancid, les non moins bons Mastodon et leur stoner prog metal, les Norvégiens de Kvelertak, la sensualité de Simone de Epica et le charme de Elin Larsson de Blues Pills, le heavy prenant et lancinant de Solstafir, le psyché-rock de Raveneye, mais aussi Architects, Pierce The Veil …

Et puis, difficile de ne pas parler des groupes français tellement ils ont été bien présents. Gojira, monstrueux comme à leur habitude, Aqme et Dagoba, puissants et énergiques, Rise Of The North Stars, qui ont remué la Mainstage 2 et Nostromo qui ont foutu le boxon sur la scène Spitfire, sans oublier Mars Red Sky ou Miss America qui ont réveillé la scène du camping.

Beaucoup d'autres groupes que je n'ai pu voir, ou bien partiellement, dû à des débuts de concerts a des horaires identiques et sur des scènes éloignées. S’il y a un petit quelques choses à revoir, c'est peut-être de décaler les débuts de concert, ou du moins ne pas faire commencer deux concerts exactement en même temps.

Mais bon, je n'ai pas tous les éléments de logistique que cela peut entraîner et donc je ne jugerais pas plus. Et peut-être dans les points un peu négatifs, le prix élevé des consommations (bières), certes en 48cl, mais des 25cl ou 33 moins chères auraient peut-être dû être prévues.

En conclusion, un Download Festival 2017 agréable, réussi, dont les diverses programmations ont réjoui sûrement tous les fans des différents styles de metal et de rock. Un bel accueil et des personnes agréables avec qui travailler, le soleil et la chaleur, on ne pense maintenant qu'à une chose, que l'an prochain soit tout aussi réussi que cette année !

Yann Charles – juin 2017