Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow MONSIEUR LUNE

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

MONSIEUR LUNE pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
samedi, 10 juin 2017
 

Un Renaud pour moi tout seul     
(Papa Luna Productions – L’Autre Distribution – 2017)  
Durée 43’34 – 11 Titres

http://www.monsieurlune.fr
 
C’est une sorte de retour aux sources que nous propose Monsieur Lune avec cet album de reprises de Renaud, une manière de boucler la boucle puisque tout petit, celui qui n’était encore que Nicolas Pantalacci a vu ses parents travailler pour l’artiste et s’est nourri de ses chansons de l’époque, celles du Renaud loubard, celui à la fibre sociale exacerbée qui n’avait pas encore rencontré la première âme sœur ni commencé à fonder une famille à laquelle il s’est ensuite attaché à écrire des chansons tendres et plus personnelles … Tel un écho à l’album live « Un Olympia pour moi tout seul » que Renaud avait enregistré au début des années 80, Monsieur Lune a ainsi repris les brûlots de l’époque, les hymnes de toute une génération dans lesquels il est question de toutes les gueules cassées et de tous les écorchés vifs, et se les est réappropriés sans les copier ni les parodier mais tout simplement et les réarrangeant à sa manière, avec une voix un peu plus propre et un peu moins cassée mais avec lui aussi une véritable tendresse à fleur de peau. Apanage des grands artistes, Monsieur Lune a réussi son pari en offrant une seconde jeunesse à des titres parfois méconnus, souvent oubliés, des chefs d’œuvres comme « Deuxième génération », « La teigne », « Gueule d’aminche », « Buffalo débile » ou encore « La médaille » qu’il nous installe entre quelques standards dans le genre de « Laisse béton », « La Chanson du loubard », « Je suis une bande de jeune », « Les aventure de Gérard Lambert », « C’est mon dernier bal » ou bien entendu « Les charognards ». Avec des arrangements bien à lui et une spontanéité issue d’une volonté d’enregistrer dans un esprit live, c’est tout cela que Monsieur Lune a réussi à faire, sans céder à la facilité d’attraper une guitare ou un accordéon pour coller au modèle original mais en s’efforçant d’apporter sa propre vision des choses avec un poil d’electro ou avec des mélodies minimalistes qu’il associe à des chansons qui appartiennent au patrimoine français, ni plus, ni moins. Bien plus sincère que tous les hommages qu’ont pu rendre les artistes à Renaud quand il était au plus mal, c’est une véritable déclaration d’amour que lui fait aujourd’hui Monsieur Lune en reprenant quelques bribes de son histoire la plus lointaine et la plus sensible … Il fallait le faire !