Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow JANIVA MAGNESS

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

JANIVA MAGNESS pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mercredi, 17 mai 2017
 

Blue again    
(Blue Elan Records – Frank Roszak Promotions – 2017)  
Durée 23’35 – 6 Titres

http://www.janivamagness.com      
 
Originaire de Detroit, dans le Michigan, Janiva Magness est une chanteuse à la voix particulièrement chaude et racée qui a su gagner ses lettres de noblesse avec une douzaine d’albums et une multitude de concerts donnés dans le monde entier et qui, outre les sept Blues Music Awards qu’elle a reçu dans sa carrière, a été nominée en 2017 pour le Grammy Award de l’album blues de l’année. Un sacré palmarès donc pour une diva qui, après avoir atteint le haut des charts avec son précédent effort, « Love Wins Again », récidive avec un nouvel effort un peu particulier puisqu’il ne compte que six titres, mais non des moindres puisque ce sont des relectures d’œuvres de grands artistes comme Bo Diddley, Freddie King, Etta James ou encore Nina Simone. Accompagnée de Zach Zunis et Garrett Deloian aux guitares, Gary Davenport à la basse, Arlan Schierbaum à l'orgue Hammond et Matt Tecu à la batterie, Janiva Magness laisse son talent et son feeling faire l’essentiel sur des titres empreints de blues et de soul mais ne renonce pas à l’occasion à inviter quelques guests comme Kid Ramos à la guitare sur « I Can Tell », Sugaray Rayford au chant sur « If I Can’t Have You » ou encore T.J. Norton à l’harmonica sur « Buck ». En un peu plus d’une vingtaine de minutes d’une musique pleine de richesse et de sensualité, la chanteuse marque un grand retour à ses fondamentaux et en profite pour nous en mettre plein les oreilles avec des adaptations pleines de sensibilité comme « I Love You More Than You’ll Ever Know » de Donny Hathaway, « Tired Of Walking » de Little Joe Hinton et enfin « Pack It Up » de Freddie King. On ajoutera à la formidable générosité vocale de Janiva Magness l’indiscutable talent de tout un groupe qui sait se mettre au service d’une passion commune, le blues, et c’est sans aucune réserve que l’on se jettera sur « Blue Again », un album certes un peu bref mais ô combien intense ! Du grand art en somme …