Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow Chroniques CD's arrow TRAM DES BALKANS

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

TRAM DES BALKANS pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 16 mai 2017
 

Kobiz project     
(Les Entêtés Production – L’Autre Distribution – 2017)  
Durée 42’12 – 15 Titres

http://www.tramdesbalkans.com      
 
Sept centaines de concerts en quinze années d’existence, des prestations un peu partout en France mais aussi dans le reste du monde et enfin une véritable complicité qui unit les cinq membres du groupe et les pousse à nous proposer une musique teintée de pop, d’ethno et de traditionnel, c’est tout ça Tram Des Balkans, et même plus encore ! Alors forcément, pour leur cinquième effort, Vincent Westphal à la clarinette et aux voix, Diego Meymarian aux violons, mandolines, banjos et voix, Vincent Gaffet aux accordéons, harmonicas et voix, Sylvain Lacombe à la contrebasse et Mathieu Cervera à la batterie ont remis sur le métier leurs influences venues du klezmer et des musiques d’Europe de l’Est pour se fendre d’un opus à trois voix, sorte d’œuvre polyphonique écrite dans une langue qui nous échappe un peu, mélange improbable de divers dialectes de toute cette partie du vieux continent. Avec un titre qui fait référence à une forme de guimbarde du Kazakhstan, « Kobis Project », Tram Des Balkans se lance dans une sorte de tourbillon dans lequel les côtés festifs sont la meilleure réponse que l’on puisse apporter aux passages plus empreints de nostalgie et c’est dans une démarche totalement libre et formidablement ouverte que l’on embarque à ses côtés pour un périple haut en couleur et riche en saveurs, un itinéraire ponctué de titres comme « Swing Hat Paradise », « Ukkoset », « Camille à la plage », « La jambe de bois » ou encore « Pod Starou Lipou ». Dépasser purement et simplement le stade d’une musique qui se contenterait de rendre hommage à celles des contrées de l’Est tout en lui insufflant diverses intonations très personnelles, c’est ainsi que le quintet s’efforce une nouvelle fois d’aller de l’avant avec « Kobiz Project », un album particulièrement mâture et franchement très réussi. Dans les bacs à partir du 26 mai !