Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow COTTON BELLY’S

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

COTTON BELLY’S pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
lundi, 15 mai 2017
 

Live session vol.1     
(Cabane Prod. – Musicast – 2017)  
Durée 28’36 – 6 Titres

http://www.cottonbellys.com       
 
Il ne leur aura fallu qu’une dizaine d’années pour se hisser jusqu’au plus haut niveau et des premières reconnaissances dans des tremplins à partir de 2007 avec au passage un 1er prix au Tremplin des RDV de l’Erdre à Nantes jusqu’à une place méritée en demi-finale à l’International Blues Challenge de Memphis en janvier 2017, le line up des Cotton Belly’s aura tout comme leur style évolué de manière logique, les jeunes amateurs un peu rustiques de l’époque étant devenus au fil des ans de véritables professionnels au caractère bien trempé et à la détermination affirmée. Unanimement acclamés lors de la sortie de « Rainy Road » en 2015, Yann Malek au chant, harmonicas et lapsteel, Jérôme Perraut à la guitare, Christophe Etienne à la basse et Aurélie Simenel à la batterie ont décidé cette fois de proposer un proposer un projet original sous la forme de « Live Sessions » durant lesquelles ils revisitent leurs propres chansons en leur apportant les évolutions qu’elles ont connu grâce à la scène. Et tant qu’à faire, pourquoi ne pas se lancer dans quelque chose d’inédit en s’offrant la présence quelques guests croisés sur les routes, une démarche que Cotton Belly’s n’avait jamais eu jusqu’alors, et même s’offrir pour la fine bouche un titre inédit et une cover prestigieuse revue et corrigée à la mode de chez eux ! On en passe donc par pas moins de six titres mis en boite en une seule prise, deux de ces titres pouvant s’enorgueillir d’avoir été enregistrés aux Willie Mitchell’s Royal Studios par Lawrence ‘Boo’ Mitchell, celui-là même qui avait décroché un an plus tôt un Grammy Award pour la chanson de l’année. Au menu de cette « Live Session Vol.1 » qui a également été filmée, trois versions alternatives de titres de « This Day… », le deuxième opus des Franciliens, « Three Times » et « Greatness » qui ont gagné en maturité et en puissance ou encore « Mr. Bedman » qui s’offre une section rythmique alors que l’original était acoustique et plus dépouillé, un titre du premier effort éponyme, « Reason », dans une version slow blues du plus bel effet avec un super solo de guitare en plein milieu, l’inédit qui sonne déjà comme un classique, « Broken Line », et enfin une version révolutionnaire du « Superstition » de Stevie Wonder sur laquelle on remarquera René Mirat au banjo mais aussi Emilie Hedou, Harold et Ronald Vaubien aux chœurs. On en aurait certes bien pris un peu plus, mais rien que le fait de savoir que ce n’est que le premier tome de la série est porteur d’espoir pour tout un public qui, c’est certain, se passera la rondelle en boucle à partir du 11 mai en attendant la suite. S’il y a un groupe qui ne déçoit jamais ses fans, c’est bien de Cotton Belly’s dont il s’agit !